Critique du livre “Présentation Zen” de Garr Reynolds

 

presentation zen

Nous attendions avec impatience la traduction Française du livre « Présentation Zen » de Garr Reynolds (ouvrage traduit par Eric Delcroix).
En effet, Garr Reynolds est mondialement reconnu comme un des experts en présentation, et son blog  Presentationzen.com est une référence pour tous ceux qui veulent maîtrise l’art de parler en public.

Le résultat c’est 230 pages d’explications concrètes et illustrées pour apprendre à réussir le design de ses présentations Powerpoint ®.
Le livre se compose de 3 parties : la préparation nécessaire pour réussir sa présentation, l’initiation au design « Zen » et enfin la prestation orale.

Il y a tout d’abord une préface de Seth Godin qui nous livre quelques conseils : composez des diapositives qui renforcent le contenu au lieu de le répéter, pas plus de 6 mots / slide, utilisez des images de qualité professionnelle, évitez les effets et animations… Et pour vous assurez une attention continue de vos auditeurs, prévoyez un document résumant les grandes idées de votre présentation à remettre à la fin de votre prestation (ce document doit être plus complet et plus détaillé que vos slides). Enfin, Seth nous rappelle qu’il faut convaincre son auditoire par les sentiments plus que par des chiffres.

Partie 1 : La préparation du Powerpoint

Garr nous rappelle qu’il y a 4 étapes pour la réalisation d’une bonne présentation Powerpoint.
Etape 1 : Identification des messages essentiels.
– Il ne faut pas commencer directement à utiliser Powerpoint. Vous devez d’abord avoir une vue d’ensemble du sujet, des éléments essentiels et des messages principaux en les notant et en les ordonnant sur un papier ou un tableau.
– Posez vous les bonnes questions : quelle est l’idée centrale et pourquoi est elle importante (il faut procéder de même pour les idées secondaires).
– Pensez à rassembler les éléments pour proposer 3 documents : les slides du Powerpoint (= l’essentiel des idées), vos notes (pour suivre PPT) et le document détaillant la présentation qui sera remis aux auditeurs à la fin de la session.

Etape 2 : Racontez une histoire !– Raconter une histoire facilite la compréhension, la mémorisation et l’adoption. Vous devez donc “inventer” une histoire qui sera être votre fil conducteur tout au long de votre présentation, même si pour cela vous devez sortir légèrement du strict cadre de la présentation.

– Commencez par le problème du client : le message douloureux, le bénéfice à résoudre, le sujet à présenter…. Puis les parties qui vous serviront à démontrer ou affirmer ce message, et enfin pour terminer la conclusion finale (problème résolu, rappel des bénéfices…).

– Prenez le temps de réfléchir : ne choisissez pas forcément la 1ère idée ou le 1er mot qui vous vient à l’esprit, essayez de faire original. De même évitez les messages et symboles éculés (ex: le cœur pour l’amour).

– Ajoutez des citations de leaders dans votre Powerpoint ®, cela permet de renforcer votre discours et votre crédibilité. Néanmoins veillez à ce qu’elles soient courtes (si nécessaire réduisez-les, ou mettez quelques mots en valeur). Pour vous inspirer, n’hésitez pas à annoter les livres que vous lisez, les interviews que vous entendez… et tenez une liste (soit dans un fichier, soit en surlignant ces textes dans les livres et magazines).

Etape 3 : Dessinez le story board sur papier.

Vous devez concevoir votre présentation comme un story board de film ou comme une BD, et non pas comme un document écrit.

– Utilisez soit des post-it carrés, soit en imprimant des diapositives vierges en mode Document 6 par pages. Vous pourrez ainsi ébaucher un story board avec des illustrations que vous dessinerez sommairement à la main (ou simplement leur signification) accompagnés des messages forts.

– Coupez ensuite tout ce qui est superflu et qui ne contribue pas à renforcer le message central. Il faut élaguer et simplifier pour clarifier.

Etape 4 : Création de la présentation sur Powerpoint.

Après la partie papier où vous avez laissé toute la place à votre créativité, avec Powerpoint vous mettez en forme les textes et images, en essayant différentes maquettes en images et en l’optimisant.

Partie 2 : Le Design d’un Powerpoint réussi

Pour réussir son Powerpoint Zen, il faut respecter les valeurs de simplicité, de subtilité, d’élégance, de suggestivité (tout ne doit pas être trop évident), de sérénité, de tranquillité, de suppression du superflu et d’espace vide (le vide permet de se concentrer sur les seuls éléments visibles).

En plus de cela il faut jouer sur l’ambivalence, en intégrant harmonieusement dans sa présentation le fonctionnel et le design (ex: les statistiques et les images), l’argumentaire et l’histoire à raconter (intégrer ses informations dans un ensemble cohérent), le détail et la vue synthétique (ex: savoir insister sur un point mais l’intégrer dans la globalité du message), la logique et l’émotion (ex: des chiffres mais aussi de l’empathie), le sérieux et le jeu (ex: faire passer du bon temps à ses auditeurs)…

– Supprimez le “bruit” dans vos diapositives (logo de l’entreprise, N° de pages…), qui ajoutent de la confusion au message. Par exemple pour vos graphiques n’affichez pas toutes les données mais uniquement 2 ou 3 valeurs essentielles, masquez les lignes d’échelle…

– Pour les informations qualitatives (tableaux…) mieux vaut mettre le moins d’ornements et laisser les données brutes (pas d’image en fond, pas d’illustrations à côté du graphique…).

– Pour faire passer des idées, il est essentiel d’ajouter de l’émotion pour renforcer le texte, c’est pourquoi il sera essentiel de mettre des images en fond d’écran et par-dessus votre (petit) texte.

– La 3D pour les graphiques n’offre généralement pas la meilleure lisibilité, c’est pourquoi dans la plupart des cas il vaudra mieux proposer un graphique en 2D.

– Si possible, ne mettez pas le logo de votre entreprise sur toutes les slides, mais uniquement sur la 1ère et les dernières (Introduction, Conclusion, Questions / Réponses et Contacts).

– Ne choisissez pas forcément la liste à puces car le plus souvent 1 phrase ou 1 mot sont amplement suffisants (sauf pour les listes fonctionnelles pour les produits).

– Combinez les images et les mots afin d’en renforcer l’impact d’une idée. En effet au delà de 30 secondes d’exposition une image est mieux mémorisée que le texte. Vous devez donc image tout ce qui peut être remplacée dans votre présentation par une image (chiffres, texte…).

– Intégrez le texte à l’image pour assurer la cohérence entre les deux (si vous avez des problèmes avec le contraste, intégrez le texte dans un cartouche translucide).

– Laissez de l’espace vide dans vos slides pour plus d’élégance et de clarté, et n’hésitez pas à jouer sur l’asymétrie et les différentes tailles de polices de caractères pour mettre en avant les mots essentiels à retenir.

– Placez votre texte sur les lignes de force de l’image (voir notre article sur les brochures commerciales) afin d’en renforcer la lecture. Si vous en avez besoin, vous pouvez afficher ces lignes en ajoutant les “Repères” dans Powerpoint ®, selon une division en 3 de l’espace en horizontal et en vertical.

– Pour valoriser vos textes et images, jouez sur le contraste entre les différents éléments (texte au 1er plan et image arrière plan, focus sur le texte et flou sur l’image…), et utilisez si possible des images du même style pour assurer une cohérence globale.

Partie 3 : La Prestation Orale

La partie prestation est décevante car elle ne fait que quelques pages et il y a au final assez peu de conseils par rapport à l’immense expérience de Garr Reynolds… Voici néanmoins quelques uns des conseils présentés:

– Il faut être à 100% présent lorsque l’on fait une présentation, il ne faut pas penser à autre chose, ni à la suite de sa journée.

– Ne soyez pas agressif ou sur la défensive face aux perturbateurs qui pourraient être dans l’assistance. Soyez toujours courtois, et si nécessaire proposez un entretien en tête à tête après la présentation.

– Ne faites pas trop long, la capacité d’attention moyenne d’une personne est de 20 minutes… il faut donc savoir faire court. Ne dépassez jamais le temps prévu, et si possible faites 5 à 10% plus court.

– Evitez l’utilisation d’un pupitre d’orateur qui met une distance entre vous et le public (sauf si c’est une volonté délibérée).

– Utilisez une télécommande sans fil pour passer vos slides, choisissez un modèle simple pour éviter de vous tromper de bouton (et de préférence avec une technologie Wifi et non pas laser).

Le livre donne également une liste de banque d’images.

Les banques d’images discount :
www.iStockphoto.com : la référence des banques d’images pour Garr Reynold.
www.dreamstime.com
www.fotolia.com

Les banques d’images gratuites:
– www.photo-libre.fr (photos non utilisables pour des buts commerciaux)
www.morguefile.com
www.flickr.com/creativecommons (attention au copyrights…)
www.imageafter.com
www.sxc.hu
www.everystockphoto.com

Sans oublier Getty images très cher mais très Pro…

Au final, le livre Présentation Zen de Garr Reynolds, est un livre passionnant à lire et inhabituel par rapport aux ouvrages de marketing traditionnels. En effet, Garr Reynolds insiste plus sur une Philosophie du Powerpoint, que sur une véritable méthode rigoureuse et rigide. Ainsi, n’importe qui pourra adopter tout ou partie de cette Philosophie du Powerpoint et l’adapter à son métier.

L’autre intérêt de ce livre, c’est d’être tout en couleur et de proposer de très nombreuses illustrations qui servent d’exemples. On ne regrette uniquement qu’un lien vers un site internet (Slideshare…) ne soit pas inclus. Cela aurait été très intéressant pour visualiser des présentations Powerpoint ® à prendre en exemple (pour cela consultez notre article “Comment faire des présentations Powerpoint à l’américaine“).

En conclusion, ce livre est un excellent investissement pour tous ceux qui veulent améliorer leurs présentations orales.
Pour en savoir plus, achetez-le directement chez Amazon, à 21 € cet investissement sera très vite rentabilisé.

Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !
Faites passer le mot :Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

14 Comments

  1. Oct 6, 2008 - 0 h 25 min

    “Etape 2 : Racontez une histoire !- Raconter une histoire facilite la compréhension, la mémorisation et l’adoption.”

    Storytelling quand tu nous tiens…

    Reply
  2. Oct 6, 2008 - 2 h 46 min

    La préface n’est pas de Seth Godin mais de Guy kawazaki :-)

    Sinon, pour ceux que cela intéresse, pour la sortie du livre, nous avons mis en place un groupe dans Facebook afin de discuter des PrésentationsZen ;-)

    http://www.facebook.com/group.php?gid=28229581217

    Reply
  3. Oct 10, 2008 - 8 h 48 min

    OK, commandé.
    J’avais lu “Beyond Bullet Points” de Cliff Atkinson sans être vraiment convaincu. “Presentation Zen” est effectivement un blog de référence sur ce type de sujet, le livre doit être dans la même veine j’imagine.

    Reply
  4. Apr 18, 2012 - 10 h 23 min

    J’aime la façon dont Reynolds fournit une grande liste de questions que nous devrions nous poser avant toute présentation, y compris ce qui est votre principal point et pourquoi est-ce important. Il recommande également de créer des documents détaillés pour arrêter les présentateurs de se sentir comme si ils ont de tout emballer dans leurs diapositives – une cause fréquente de mort par PowerPoint. Dans l’ensemble, j’ai trouvé ce livre un très utile.

    Reply
  5. Aug 1, 2012 - 10 h 40 min

    […] afflux vient de la publication d’un article sur le Blog (critique du livre Présentation Zen) qui a été relayé via plusieurs utilisateurs de Twitter “influents” (Eric Delcroix…). Il […]

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *