Productivité personnelle et marketing

 

En complément de notre dernier article “Comment gérer le quotidien tout en restant créatif” nous avions abordé quelques astuces pour gagner du temps et optimiser son travail.

Yann Gourvennec de l’excellent site Visionnary Marketing va plus loin en nous livrant ses 2 secrets pour gagner du temps…

L’article “Comment gérer le quotidien tout en restant créatif” nous amène à nous poser une autre question : Quel rôle les technologies de l’information et l’innovation technologique en particulier peut-elle jouer sur l’efficacité personnelle.

S’il est très difficile voire quasi impossible de donner des chiffres fiables sur la mesure de l’efficacité et du retour sur investissement de l’introduction d’une technologie, on peut trouver des exemples concrets issus de la vie courante qui prouvent cette efficacité, du moins en termes qualitatifs – mais c’est déjà mieux que rien. En effet, qui peut dire que le mail est un élément d’efficacité ? Ne passez vous pas un temps certainement trop long à trier vos spams, mais aussi les messages inutiles, les e-mails qui auraient mieux fait d’être transformés en appels téléphoniques etc. ?

La réponse à toutes ces questions est certainement positive. Cela veut-il dire que vous pouvez tirer un trait sur le mail et vous en passer (autrement que le no email Friday décidé de grandes entreprises comme Deloitte ou Intel) ? Certainement pas. Voilà donc un exemple vivant d’une application – bien connue celle ci – où la mesure de la performance n’est pas évidente mais où la nécessité fait loi néanmoins. J’ai donc décidé pour aujourd’hui de me concentrer sur le côté positif des choses et de débattre de quelques outils que je trouve particulièrement utiles dans ma vie d’homme d’affaires, mais aussi de bloggeur, quoique les deux soient souvent liés :

” je suis un malade d’organisation personnelle. En tant que businessman, je prends l’organisation de mon temps personnel très au sérieux. Pourtant, alors que d’aucun pourrait croire que le fait d’écrire cet article est une perte de temps, pour moi ce n’est pas le cas…

Mais je vais vous l’avouer tout net : j’ai une botte secrète, et bientôt vous comprendrez pourquoi il vous a fallu presque plus de temps pour lire cet article qu’il ne m’en a coûté pour l’écrire.

Cela tient-il de la sorcellerie ? Je ne le pense pas. Il s’agit juste de savoir utiliser les technologies de l’information efficacement. Et quand cette technologie est à ce point remarquable, j’avoue même ne pas avoir beaucoup de mérite. Comme l’indiquait le regretté Mark Weiser, chercheur renommé du PARC de Xerox et décédé trop tôt il y a quelques années (voir l’article sur l’informatique omniprésente ici (ubiquitous computing en Anglais), l’écriture est probablement la meilleure technologie qui ait jamais été inventée, car elle fonctionne en tout temps et en tout lieu et surtout, nous nous y sommes tellement habitués qu’elle est quasiment devenue transparente voire naturelle (on ne considère plus par exemple que la pointe BIC est un objet technologique alors que c’est pourtant bien le cas). Mais je pense qu’il y a une autre ‘technologie’ qui est encore plus naturelle car elle ne nécessite même pas la présence d’un outil, si ce n’est votre langue, je veux parler du langage.

Et c’est ce que je fais en ce moment même.

J’ai découvert Dragon Naturally Speaking en allant chez mon médecin il y a 6 ans (je ne suis pas souvent malade, j’ai eu de la chance ce jour là ). Et je suis resté complètement estomaqué lorsque je l’ai vu dicter son texte à son ordinateur. J’avais pourtant déjà testé la reconnaissance vocale à cette époque avec un produit d’IBM qui s’appelait Viavoice, mais c’était bien la première fois que je le voyais fonctionner dans des conditions normales d’utilisation. Le docteur ‘parlait’ en effet à (ou plutôt devrais-je écrire ‘dans’) son ordinateur et le programme interprétait ses paroles en temps réel et les transcrivait dans le courrier qu’il signa et qu’il me tendit immédiatement après la visite. Après ça il n’y avait plus de doute que Dragon Naturally Speaking était vraiment le logiciel à acheter et je l’ai ensuite testé, puis utilisé régulièrement, notamment pour les retranscriptions d’interviews.

Les premières versions étaient un peu bancales cependant, et il lui fallait un bon bout de temps pour que Dragon s’habitue à votre voix et votre accent. Mais la nouvelle version, qui a corrigé ce problème (version 9 preferred, qui est bilingue Français/Anglais d’ailleurs), est quant à elle très rapide ; il ne lui faudra pas plus de quelques minutes pour entraîner la machine à reconnaître votre voix et à en garder une empreinte dans ses fichiers de configuration. Le programme comprend même les commandes de formatage telles que « à la ligne » ou « point-virgule » etc. Il est capable de comprendre quand vous épelez des mots et il vous permet même de créer votre propre vocabulaire, sans doute pavé d’acronymes divers et de noms de produits par exemple, ou d’éléments de vocabulaire spécialisé.

Tout cela est très bien mais ce n’est pas nouveau, et d’ailleurs, je connais pas mal de gens qui ont acheté aussi Dragon Naturally Speaking. La raison pour laquelle j’ai commencé à l’utiliser de façon intensive est tout autre. L’élément déclencheur est un trouble musculo-squelettique (TMS) qui s’est déclaré suite à une mauvaise position et un usage abusif de mon clavier, et Dieu sait que j’ai utilisé mon clavier dans les 20 dernières années ! Il me fallait donc trouver un système pour réduire ma tendinite (c’est la forme que le trouble en question avait choisi d’adopter) afin de réduire la douleur et surtout de me permettre de travailler, donc d’augmenter ma productivité et aussi ma qualité de vie. Passer votre vie à tapoter sur votre ordinateur portable (j’ai acheté mon premier laptop en 1990 alors que je travaillais chez Unisys) n’est pas vraiment de tout repos. Et j’avais fini par me dire que je commençais à en avoir assez de tout ça et qu’il me fallait opérer un changement.

Et c’est à ce point de mon histoire que j’ai choisi de vous présenter  Dragon NaturallySpeaking version 9 preferred mobile.<!–[if gte vml 1]> <![endif]–>

En fait, au début, j’ai acheté la boîte sans vraiment que ce soit très rationnel. J’ai pensé en voyant la boîte et en découvrant ce nouveau package dit ‘mobile’ qu’avoir un enregistreur numérique serait de toute façon une bonne idée, ne serait que pour enregistrer les interviews quand j’en réalise. Et de fait, cet enregistreur portatif n’a quasiment jamais quitté mon sac à dos depuis que j’ai acheté ce produit. Et il est devenu mon compagnon de tous les jours. A chaque fois que j’ai une idée, que je veux noter quelque chose, ou que je dois faire un compte-rendu, au lieu de la jeter sur le papier, je l’enregistre directement sur le magnétophone numérique, je transfère les fichiers par cable USB sur mon ordinateur et je la donne à ‘manger’ à Dragon qui se charge de la retranscrire automatiquement.

Dragon Naturally Speaking - mobile

 

Voici donc mon petit secret dévoilé. A chaque fois que je veux écrire un article sur ce blog par exemple, je le dicte avec mon enregistreur et je le poste. C’est aussi simple que ça. Je ne l’écris pas, je le dicte, comme si mon ordinateur était devenu ma secrétaire (en fait, il a tendance à faire moins d’erreurs que la dernière secrétaire que j’ai eue, il y a déjà fort longtemps, il y a prescription). Et ce système n’est pas seulement utile pour le blog, il me sert également à écrire des mémos, des lettres, des e-mails etc. C’est une nouvelle vie qui s’annonce grâce à Dragon et son appendice ‘mobile’. Voilà qui est remarquable, non seulement du point de vue technologique, mais aussi du point de vue du style de vie que ce système rend possible.

Depuis que je l’utilise, j’ai en effet l’impression de profiter à nouveau de mon humanité et de ne plus être l’esclave d’une machine. On ne peut souhaiter à personne d’avoir un clavier comme extension de ses propres doigts pendant toute une vie, et pourtant c’est ce qui est en train de nous arriver. Ces claviers ne sont pourtant pas ergonomiques, ils sont stressants et fatigants et surtout ils vous obligent à vous mettre dans une position qui n’est pas du tout naturelle et qui génère des TMS (devenues aujourd’hui cause n°1 des problèmes de santé au travail, cherchez l’erreur !)

Alors que quand j’utilise ce petit appareil, je peux me concentrer sur ce que je dis, comme si je parlais à quelqu’un, pas comme si j’avais une machine en face de moi. C’est beaucoup plus agréable, beaucoup plus facile et cela vous donne plus d’inspiration et de créativité qu’à fixer un écran d’un œil vitreux pendant 12 heures d’affilée.

Philips Voice Tracer - vendu avec Dragon preferred

Et je ne vous ai pas encore parlé des traductions. Oubliez Altavista Babelfish, Systran et consorts. La traduction humaine n’a pas d’égal dans les traducteurs automatiques et n’en aura probablement jamais d’ailleurs. Les algorithmes de traduction automatiques n’ont d’utilité que si vous désirez lire un texte dans une langue que vous ne maîtrisez pas du tout (la raison étant que les langues ne se laissent pas traduire littéralement et que l’interprétation humaine est l’élément clef de la traduction ; on ne peut pas mettre l’interprétation dans un algorithme, ou plutôt pas encore, et plaise à Dieu qu’on ne puisse jamais – lire Player Piano de K Vonnegut si vous ne voyez pas ce que je veux dire). Quand je dois traduire un texte en Français, ou vice versa, je le fais donc à la volée en utilisant Dragon et l’enregistreur vocal. L’apport en terme de productivité est énorme, malgré les corrections nécessaires (comptez environ 5% du texte pas plus).

Si je voulais decrire ma trousse à outils de productivité, j’utilise le HTC Advantage 7500 pour prendre des notes en mode ‘reconnaissance de caractères’, ce qui est un moyen remarquable pour accélérer la prise de notes. Mais j’utilise aussi un crayon et un papier pour faire mon plan, puis je dicte dans mon enregistreur qui retranscrit tout dans Dragon.

Si je devais évaluer combien de temps je gagne dans ce processus d’utilisation de la reconnaissance de la voix et de la parole, je dirais à vue de nez que je peux produire environ trois à quatre fois plus que ce que je ferais avec la seule utilisation du clavier.

En outre, le résultat est bien meilleur, du fait que je ne parle pas à une machine, ma concentration sur le texte est meilleure, et je peux oublier la technologie et le résultat est aussi bien meilleur. Si je devais résumer en quelques mot l’apport de Dragon Naturally Speaking, je dirais que c’est le symbole même de la technologie qui fait oublier la technologie. Et pour en revenir au point soulevé par Mark Weiser auquel nous faisions référence au début de cet article, dans ce cas la technologie redevient ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être, à savoir un outil au service de l’utilisateur, voilà à nos yeux l’objectif idéal de tout objet technologique bien construit.

Achetez Dragon Naturally Speaking :

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.


Les 2 secrets pour gagner du temps de Yann Gourvennec
Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

2 thoughts on “Les 2 secrets pour gagner du temps de Yann Gourvennec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.