Partagez les articles :

orthographe internet

ConseilsMarketing.fr a le plaisir d’accueillir Carole Marchal du clavier-bleu.fr (service de bureautique et communication), qui nous donne 4 conseils simples et pratiques pour améliorer son orthographe… ce qui est bien utile pour vérifier les textes d’un blog, d’un site Web… avant son lancement (Ndlr: les fidèles lecteurs de ConseilsMarketing.fr doivent bien rire en lisant ces lignes…) !

L’époque où la secrétaire corrigeait les fautes de frappe, de grammaire et d’orthographe est-elle révolue depuis l’ère d’Internet ? Chacun fait sa saisie, y va de sa connaissance de la langue française, ses lacunes dirais-je…

Pourtant, les blogs et autres pages web reflètent l’image de l’entreprise. Bonjour les fautes – d’inattention parfois…. C’est en tout cas l’avis d’une secrétaire – qui travaille également dans la communication.

Circonstances atténuantes accordées : Le français est complexe et comporte tellement d’exceptions. Ça serait moins marrant si tout était simple !

Un petit retour vers nos cours de CM2…. C’est facile pour moi, je fais des révisions en même temps que mes enfants aux cours élémentaires et moyens !

Si certains termes comme « complément d’objet direct, pronom indéfini, préposition » vous stressent, concentrez-vous sur les exemples (en bleu) qui seront plus faciles à interpréter.

1. Quelques rappels de grammaire sur les accords, genres et nombres :

– Dans la série masculin/féminin : on dit un après-midi, un armistice, un astérisque, un augure, un tentacule, un effluve, un haltère… et une apostrophe, une octave, une orthographe, une espace (quand il s’agit d’un blanc servant à séparer les mots – cf paragraphe 3).

– Les pluriels : on dit bien les lundis, mardis, mercredis….

– Les mots composés et leur pluriel, accrochez-vous:

  •  Si le nom composé est formé de 2 noms ou d’un nom et d’un adjectif, les 2 prennent la marque du pluriel (des oiseaux-mouches , des mots-clés, des rouges-gorges, des courts-circuits, des plates-bandes).
  •  Si le nom composé est formé de 2 noms séparés par une préposition, seul le 1er nom prend la marque du pluriel (des arcs-en-ciel).
  •  Si le nom composé est formé d’un verbe et d’un nom , le nom peut rester invariable ou prendre la marque du pluriel (des coupe-circuit ou des coupe-circuits, des essuie-glace ou des essuie-glaces). Soit 2 chances sur 4 d’avoir juste pour ce cas-là !
  •  Mais certains noms composés sont invariables au pluriel : des après-midi, des sans-gêne…
  •  D’autres exceptions existent : si je vous en cite trop, vous allez vous décourager ….

– Le participe passé employé avec « avoir » : il s’accorde avec le C.O.D. (Complément d’Objet Direct) lorsque celui-ci est placé avant le verbe (la partie que Max a gagnée, la glace qu’elle a mangée).

  •  Quant au participe passé avec « être », il s’accorde toujours avec le sujet (les conseils sont suivis). Sauf…. avec certains verbes pronominaux (ils se sont parlé).
  •  Les cas particuliers d’autres pluriels : on dit « la totalité des internautes est intéressée », « le plus grand nombre d’adultes vote », soit un accord au singulier.

Mais : « la plupart des enfants craignent les piqûres », soit un accord au pluriel.

  •  Un peu de souplesse est admis (ouf !) : Le grand nombre de succès que vous avez remporté – ou remportés ; Plus d’un de ces hommes était averti – ou étaient avertis. Un grand nombre d’élèves est absent – ou sont absents.

– Autre accord singulier/pluriel : « on a faim », mais « on est affamés » est admis si « on » représente plusieurs personnes.

– Le verbe dans sa forme négative : les phrases ayant comme sujet un pronom indéfini demandent la forme négative (ne ou n’) : personne n’a compris l’exercice ; aucun élève n’était absent ; nul n’est censé ignorer la loi.

– Le verbe dans sa forme interrogative : A la 3è personne du singulier, si le verbe ne se termine pas par un t ou un d, on ajoute un t entre le verbe et le sujet (et traits d’union). Y a-t-il quelqu’un dans l’avion ? Pense-t-il à demain ? Mentira-t-elle par omission ?

Vous suivez ? Pas trop de maux de tête ?

Vive la langue française. C’est mieux que les maths, non ? Vous verrez que le paragraphe suivant sera plus reposant…

2. L’orthographe et les fautes les plus fréquentes :

Wikipédia liste les fautes les plus courantes (attention – dans ce lien , la bonne orthographe est le mot entre parenthèses – ne mémorisez pas à la mauvaise « colonne » !) :

3. Quelques règles de typographie (en dessert – pour les ambitieux et/ou perfectionnistes) :

– Gestion des espaces dans la ponctuation :

  •  Il faut mettre une espace avant et une espace après, avec les ponctuations suivantes : deux-points, point-virgule, point d’interrogation, point d’exclamation.
  •  Il faut une espace avant, et pas d’espace après : la parenthèse ouvrante, l’accolade ouvrante, le guillemet ouvrant, le pourcentage, les unités monétaires.
  •  Ne pas mettre d’espace avant, mais une espace après : la parenthèse fermante, l’accolade fermante, le guillemet fermant, la virgule, le point.
  •  Dans une énumération, on peut finir chaque ligne par une virgule, un point-virgule ou un point. Quand l’énumération est finie, on met un point final (cf. exemple plus bas).

– Pour les chiffres :

  •  Mettre une espace entre les milliers, afin que les grands nombres restent lisibles : 1 000 000 de choses à faire.
  •  Insérer des espaces insécables après un chiffre et les unités ou symboles associés, afin qu’ils ne soient pas séparés en fin de ligne. L’espace insécable se fait avec les touches shift + ctrl + barre d’espace en même temps. 1 € par exemple.

– Où sont les majuscules ?

On a tendance à mettre des majuscules un peu partout, à tort.

– Mettre une majuscule en début de chaque phrase !

– Dans une énumération : si la ligne termine par un point, chaque début d’énumération prend une majuscule.

  •  Une unité centrale.
  •  Un écran.
  •  Un clavier.
  •  Une souris.

Ou :

  •  une unité centrale, – une virgule est suivie d’une minuscule,
  •  un écran,
  •  un clavier,
  •  une souris.

Ou :

  •  une unité centrale ; – un point-virgule est suivi d’une minuscule,
  •  un écran ;
  •  un clavier ;
  •  une souris.

– Quelques abréviations fréquentes :

  •  Monsieur : M.
  •  Madame : Mme
  •  Mademoiselle : Mlle
  •  Messieurs : MM.
  •  Mesdames : Mmes
  •  Mesdemoiselles : Mlles

4. IMPORTANT : relisez vos documents avant de les diffuser

Une grande partie des fautes de saisie proviennent d’inattention…

Une 1ère relecture pour vérifier qu’on n’a pas oublié de mot est essentielle.
Une 2è vérification pour les fautes de français et de saisie est indispensable (eh oui…).
Une tierce personne vous donnera « un œil neuf ».

Les traitements de texte proposent une correction orthographique précieuse, mais attention, ils ne valent pas le dictionnaire et des erreurs sont possibles.

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Vous recevrez également par email des conseils de ma part.

Voilà, vous savez presque tout. Révisez bien toute la leçon. On prévoit un test le mois prochain……

Si vous avez des besoins de relecture, de conseils pour réaliser vos plaquettes et brochures… vous pouvez contacter Carole Marchal du Clavier Bleu au 03 89 33 90 68.

4 conseils simples et pratiques pour améliorer votre orthographe…
2 (40%) 1 vote

Partagez les articles :

19 thoughts on “4 conseils simples et pratiques pour améliorer votre orthographe…

  1. Bravo Carole !qui est toujours à la page !Ce n’est pas son mari qui lui dira “bienvenue au 21 ème siècle !!” (comme le mien !)

  2. Vous êtes marrants, vous croyez que le français et l’orthographe s’apprennent en 4 étapes. Allez jeter un coup d’oeil au Bescherelle et on en reparlera bande d’incultes

  3. Merci pour cet article. Je cherchais le cas de l’énumération (majuscules ou non) et le moteur de recherche m’a fait atterrir chez vous : ce fut parfait.
    Du coup j’ai tout lu et ai bien apprécié ce petit dépoussiérage pas superflu du tout.

  4. Un bon article, mais… un peu trop sérieux à mon goût ! Pour ce qui est de l’orthographe, j’ai pris un parti totalement différent : j’en ai fait 75 fables et 25 chansons ! Et il est assez incroyable de constater à quel point le plaisir est un levier pédagogique très puissant ! Vous pouvez le découvrir dans mon blog : http://www.blog–orthographique.fr
    Amusez-vous bien, et apprenez bien… sans même vous en rendre compte !

  5. Oui, cet article est assez bien vu ! Au risque d’être un peu rabat-joie, je pense néanmoins qu’une seule solution s’offre réellement au rédacteur Web : la formation continue (usage des dictionnaires et grammaires, fréquentation des sites et blogs spécialisés, tel http://unmondesansfautes.blogspot.fr).
    Enfin, quand je dis « rabat-joie »… Plus on progresse, plus on prend goût à toutes ces petites règles qui pimentent un peu la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.