Trop rarement utilisé par les petites entreprises, les startups et même les Freelances, le communiqué de presse est pourtant un outil marketing très intéressant et très puissant… pour peu que l’on connaisse quelques grands principes.

Avant tout, il est essentiel de comprendre que le communiqué de presse sert à crédibiliser votre entreprise, à lui donner une stature, à construire une communication sur le long terme et à renforcer votre image par rapport à vos concurrents…

C’est un outil qui rapporte rarement immédiatement des milliers de prospects, mais il permettra d’être présent dans l’esprit de vos clients et prospects, et de rassurer.

Grâce à des efforts de communication réguliers, vous allez construire une image, et avec des “coups” de communication vous allez attirer les “projecteurs” sur votre entreprise.

Un coup de communication, c’est par exemple une opération de Street Marketing :

Tandis que les relations presse permettent de créer une image et une visibilité dans le temps grâce à tout un dispositif.

Et si vous vous débrouillez bien, le communiqué de presse peut aussi vous apporter de la visibilité “gratuite” (si vous apportez suffisamment de valeur ajoutée aux journalistes et influenceurs) !

Vous pouvez faire un communiqué de presse lors de vos lancements de produits, animations commerciales, recrutements majeurs, lors de nominations…

Mais vous pouvez aussi rédiger un communiqué de presse en parlant d’informations connexes à votre activité (ex: recrutement de travailleurs handicapés, nouvelles méthodes de management…). Le but étant de prendre la parole sur un sujet, pour ensuite bénéficier par ricochet de cette visibilité.

Il y a donc 3 types d’informations qui peuvent mériter un communiqué de presse :

  • Les informations “produits” : sortie d’une nouvelle version, d’une nouvelle gamme, anniversaire d’un produit…
  • Les informations “entreprise” : vague de recrutements, ventes à l’export, nominations…
  • Les informations “connexes” : politique sociale, engagement sociétal, typologie d’entreprise, reprise d’un sujet d’actualité nationale avec votre entreprise (ex: JO, Coupe du monde…)…

Voici une liste des media que vous pouvez utiliser comme support à vos communications auprès des journalistes, blogueurs, influenceurs…

A noter : une campagne de communication peut faire du “newsjacking” afin de faire parler d’une marque en détournant un sujet d’actualité :

Mais attention “trop d’informations tue l’information”, il ne faut donc pas noyer les journalistes d’infos à la moindre petite actualité.

Vous pouvez ainsi distinguer 2 types de communiqués de presse :

  • Les communiqués de presse avec une “vraie” actualité, et pour lesquels vous allez faire un gros effort de promotion pour aller toucher des personnes au delà de votre cercle d’influence et votre secteur d’activité.
  • Les communiqués de presse “promotion” qui sont des annonces mineures qui intéressent surtout votre écosystème (ex: magazine spécialisé, site web d’actualités, blogs, clients, prescripteurs…).

Pour un communiqué de presse avec de l’actualité originale, vous pourrez mettre plus d’efforts dans la promotion de vos actualités.

Par exemple dans les années 2000 j’ai travaillé dans la société Acclaim (éditrice de jeux vidéos), et à l’époque nous avions réalisé un jeu vidéo, ShadowMan, avec un univers très original, le Vaudou.

Je vous offre mon guide 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)

Nous avons alors misé sur une communication au delà de la sphère classique du jeu vidéo, en envoyant des “Press Kit” très graphiques.

Un Press Kit est généralement un coffret qui valorise et met en avant l’univers du produit, avec non seulement le produit, mais tout un lot de cadeaux, informations… pour créer l’événement.

Ainsi pour ShadowMan, nous avons envoyé à des journalistes grand public une boite avec le CD du jeu, un Tshirt, un présentoir, une carte vaudou, un pendentif…

Et grâce à ce Press Kit, nous avons eu des articles de presse dans des magazines nationaux comme le Figaro, Elle…

Si vous voulez créer un press kit, vous pouvez consulter l’article dédié, avec une dizaine d’exemples de Press Kits.

Notez cependant que malgré une diffusion dans un magazine, un site web… dans 80% des cas ne vous attendez pas à plus d’un léger frisson de vos ventes…

L’impact d’un communiqué de presse se compte sur le long terme, et vous servira à avoir plus de crédibilité :

  • Logo du magazine, du journal, de la radio… sur votre site
  • Envoi d’une photo de l’article de presse à vos distributeurs, prescripteurs
  • Diffusion de l’information auprès de votre base clients et prospects
  • Message spécifique auprès de vos prescripteurs

 

Les règles de base d’un bon communiqué de presse !

Cependant, avant de commencer à rédiger votre communiqué de presse, il est important de connaître quelques règles de base.

1- Un journaliste ne publie que ce qu’il juge intéressant pour ses lecteurs.

C’est par exemple les résultats d’une étude originale, des astuces et conseils impartiaux, un nouveau produit VRAIMENT révolutionnaire, une importante actualité juridique…).

Le journaliste ou l’influenceur n’est pas là pour vous faire de la publicité gratuite.

Si vous voulez mettre en avant vos produits, dans ce cas vous avez la publicité ou les publi-reportages qui sont là pour cela.

Ce principe est le plus important : un journaliste ne fera JAMAIS votre publicité gratuitement, sauf si votre produit est une véritable innovation.

 

2- Le journaliste publiera des informations impartiales.

Son rôle est de parler de manière objective de toutes les entreprises, et non pas de mettre en avant une entreprise plutôt qu’une autre.

C’est pourquoi dans un article de presse “gratuit”, il va interviewer vous et vos concurrents, et faire parler tout le monde avec des petites citations.

La base du travail du journaliste est d’avoir une culture générale sur un sujet, de se renseigner sur le sujet avec de la recherche documentaire (internet, connaissances, experts…), d’apporter plus de “réalité” avec des interviews d’experts d’entreprise, et si possible avoir des retours d’expériences de clients finaux.

Cet aspect “recherche documentaire” implique qu’il est indispensable d’être perçu comme une “référence” par un journaliste ou un blogueur.

Pour cela il faut avoir des signes de crédibilité :

  • Soit apparaître dans les premiers résultats de google sur cette thématique (grâce à un blog, des interviews dans des sites d’actualités…).
  • Soit avoir publié un livre papier sur un sujet, qui fait de vous “automatiquement” un expert du domaine
  • Soit faire partie d’un syndicat ou d’une association professionnelle
  • Soit la publication de témoignages de clients sur un produit

Les témoignages de clients sont ceux qu’aiment le plus les journalistes, car un client donnera un point de vue qui sera le plus proche de la réalité.

Si vous êtes capable de lui fournir des utilisateurs de vos produits, vous aurez clairement une avance sur vos concurrents.

A noter : les journalistes font de plus en plus des “dossiers”, “numéros spéciaux”… sur une thématique donnée, puis ils contactent les annonceurs potentiels pour leur proposer une interview exclusive, un point de vue… en échange d’une annonce publicitaire. Cet échange de bons procédés peut être intéressant si vous avez une marque peu connue et que vous souhaitez gagner en visibilité.

 

3- Le délai de publication peut être très long selon le media, mais vous devez être hyper réactif aux demandes.

Sur le web, les délais sont cours : vous pouvez être interrogé pour un article qui sera mis en ligne le lendemain.

Pour la TV, c’est souvent du jour au lendemain, et il faut être prêt dans la journée.

En revanche pour les magazines papier, les journaux… il faut souvent attendre 1 mois avant la publication d’un dossier.

Ainsi, si vous avez une actualité (sortie de produit,  nomination…), prenez vous un peu en avance, sinon vous ne serez cité que dans la rubrique “actualités”.

Et si un journaliste vous appelle pour une interview, vous devez être disponible sous 2 à 3 jours maximum, pas plus !

En effet, si vous attendez trop, alors d’autres entreprises seront passées avant vous (et donc vous n’aurez plus rien d’intéressant à dire !), ou alors l’article sera déjà quasi fini et vous n’aurez qu’une petite citation…

Dans la mesure du possible, faites un point tous les trimestres sur vos actualités avec votre agence de relations presse ou votre service marketing, afin de faire une liste des sujets qui méritent un communiqué de presse afin de programmer les communiqués de presse suffisamment en avance.

Un bon rythme est de faire un communiqué de presse par trimestre, en faisant varier actualités produit, actualités de l’entreprise et actualités connexes.

 

L’avant-communiqué !

Il faut être très clair : le meilleur moyen d’avoir un article de presse, un relais par un influenceur… c’est de le connaître et d’avoir établi des relations personnelles avant la publication de votre communiqué de presse.

Si vous envoyez un article de presse par email sans avoir “préparé le terrain”, il y aura de fortes chances que votre communiqué de presse aille directement à la poubelle.

Car un journaliste ou un blogueur reçoit des dizaines d’emails par jour, et il n’aura jamais le temps de tous les lire…

Voici ci dessous une copie écran de ma boite email en tant que Blogueur Pro, vous pourrez voir qu’en une matinée je reçois déjà une dizaine de communiqués de presse (et je ne suis qu’un micro influenceur !) :

 

Le carnet d’adresses et le relationnel sont la raison N°1 pour passer par une agence de relations presse : cela fait des années qu’ils connaissent les journalistes, et ils savent ce qui va les intéresser.

La valeur ajoutée d’une agence de relation presse est moins dans sa capacité à écrire un bon communiqué de presse, qu’à être capable d’intéresser des journalistes à votre sujet.

Cependant, la bonne nouvelle c’est qu’avec internet, vous pouvez aussi faire vous même ce travail de relation presse.

Repérez les médias qui sont susceptibles de communiquer sur vos produits et votre société (journal local, magazines professionnels…) et récupérez les coordonnées des personnes chargées de ces rubriques (signatures en bas des articles, site internet, voir un appel direct à la rédaction pour avoir l’email du journaliste…).

Vous allez ainsi vous faire votre propre fichier ciblé de journalistes.

Vous pouvez ainsi vous faire votre propre liste des journalistes dans un fichier MS Excel, dans un CRM… pour pouvoir leur envoyer régulièrement vos communiqués de presse.

Si possible classez les journalistes en groupes selon le type de médias (généralistes, spécialisés…) pour cibler la diffusion de vos communiqués de presse.

Cependant avoir une liste ne veut pas dire que vos messages seront lus…

Il faut donc construire un relationnel afin d’être “connu” du journaliste, et que vous en soyez pas un inconnu parmi tant d’autres qui spamment sa boite email…

Si le journal a un site internet, abonnez vous à la newsletter, et à chaque fois qu’un article sur votre sujet sort, ajoutez un commentaire avec une information complémentaire, une précision, un exemple client…

D’une part vous allez capter un peu de trafic, et d’autre part vous allez vous faire connaître comme un expert qui a quelque chose à dire.

Prenez au moins 5 à 10 minutes pour écrire ce commentaire, car il faut apporter de la valeur, et tourner positivement votre remarque.

En parallèle, ajoutez les comptes Twitter des journalistes dans une liste “Journalistes”, et retweetez de temps en temps quelques uns de leurs articles ou répondez à leurs messages.

Vous pouvez aussi ajouter les journalistes de votre secteur d’activité sur Linkedin afin d’avoir un fichier de contacts que vous pourrez exporter depuis Linkedin.

Eventuellement vous pourrez acheter un fichier de journalistes avec des sites de fichiers comme InstantRP.com, DataPresse.com, 24presse.com… pour vous constituer une base plus large que celle de votre secteur d’activité.

Mais rappelez vous que la clé du succès ce n’est pas juste avoir les coordonnées du journaliste, c’est aussi avoir une information pertinente pour lui, et avoir établi un relationnel.

Il est en revanche important de noter que désormais, les “influenceurs” ne sont plus uniquement des journalistes.

En effet, il y a différents types d’influenceurs :

  • Les journalistes, via le media pour lequel ils travaillent, et qui est donc un gage de sérieux
  • Les blogueurs / youtubeurs / …  stars qui ont une communauté et une visibilité
  • Les célébrités qui ont une capacité à être visible d’une communauté et à faire rejaillir leur image sur vous
  • Les micro-influenceurs ou blogueurs / youtubeurs / ... challengers qui sont spécialistes d’une niche (avec donc moins d’audience) mais pour qui ils sont reconnus comme des experts
  • Le connecteur, qui n’a pas forcément un media (blog, youtube…) mais qui a un réseau qui lui fait confiance.
  • L’autorité qui est reconnu par ses écrits, ses points de vue… auprès de sa communauté
  • L’analyste et le consultant qui jouent un rôle de prescripteur

 

Si tous ces influenceurs n’ont pas un pouvoir de valoriser votre entreprise, ils peuvent tous contribuer à votre visibilité.

 

La rédaction du communiqué de presse:

 

Avant toute chose, sachez que le communiqué doit faire 1 page, 2 pages maximum, rarement plus !

Voici la structure classique d’un communiqué de presse :

Le but du communiqué doit être de donner en quelques phrases l’envie de vous appeler pour en savoir plus.

Le communiqué doit être capable de traiter un sujet complet, c’est à dire de répondre aux 7W,

  • Why
  • Who
  • When
  • What
  • Where
  • How Much
  • With Whom

 

En Français, cela donne :

– Qui ?

– Quoi .

– Où ?

– Comment ?

– Pourquoi ?

– A quel prix / Combien ?

– Qui contacter pour en savoir plus / avec qui ?

 

L’information doit être organisée afin de faciliter un maximum la lecture pour le journaliste.

En effet, comme nous l’avons dit précédemment, un journaliste reçoit de plus en plus de messages, il faut donc aller rapidement à l’essentiel pour qu’il puisse décider en quelques secondes s’il va

  • Lire ou jeter à la poubelle votre message (d’où l’importance de l’expéditeur)
  • Trouver votre sujet pertinent ou pas (le titre)
  • Identifier de l’information à valeur ajoutée dans le contenu
  • Evaluer qu’il y a dans cet article matière à publier l’information dans son journal, soit dans la rubrique “actualités” (ex: nominations, rachats…), soit dans les articles d’une 1/2 page (les brèves), soit dans un article (1 page), soit dans un dossier (2 à 10 pages sur un sujet).
  • Appeler ou vous envoyer un email pour en savoir plus si le sujet lui parait vraiment intéressant.

Le choix de parler de vous (ou pas) suit donc un processus simple :

 

La structure du communiqué de presse doit donc être très simple et faciliter une compréhension immédiate.

Il est crucial de faire un effort de synthèse, et d’apporter un maximum de valeur ajoutée en un minimum de phrases.

La règle d’écriture est donc celle de la pyramide inversée, avec un titre qui résume tout et qui donne envie de lire, une synthèse qui résume ce qui sera dit plus tard…

 

 

Voici les 5 parties qui composent un communiqué de presse:

1. La date de publication & le nom de la société

Identité de l’entreprise: “Communiqué de presse Société X” / “Paris le 01/02/201X”
Diffusion: ” pour diffusion immédiate ” (sauf si vous faites un embargo jusqu’à une date à mentionner)
Faites le plus simple possible pour la société: un logo et c’est tout.

2. Le titre

Il doit résumer en 1 phrase tout votre communiqué.
Cette accroche doit être percutante: jeu de mot, un chiffre clé… C’est l’élément à travailler en dernier.

Vous devez commencer par écrire votre communiqué de presse en entier, et uniquement ensuite trouver une dizaine d’idées de titres.

3. L’accroche du communiqué

Ce petit paragraphe (2 à 4 lignes) doit résumer en quelques lignes tout le communiqué de presse, ce que doit retenir le journaliste (et donc l’inciter à lire le communiqué de presse en entier).

4. Le corps du communiqué.

Rédigez à l’impersonnel votre texte, comme si vous étiez le journaliste qui parlait de votre entreprise.
Mettez en premier les éléments les plus importants et laisser en dernier les informations les moins essentielles.

– Traditionnellement la structure d’un communiqué suit le moule Où? Qui? Quand? Pourquoi ?. Néanmoins, personnellement je préfère mettre en premier le Pourquoi, c’est à dire le problème résolu par votre produit, puis passer à la suite de l’article.

En partant du problème, on peut arriver à raconter une histoire, en partant du problème jusqu’à la solution.
– Si possible avoir un fil conducteur tout au long du texte avec des enchaînements naturels entre les paragraphes.
– Toujours rajouter des illustrations (photos des produits, du site web…), avec si possible des commentaires (attention, le journaliste n’utilisera pas cette capture commentée, mais la capture ” brute “).
– Ajoutez une mini interview de vous ou d’un de vos collègues (le top c’est l’avis d’un spécialiste extérieur à votre société) qui raconte pourquoi vous avez sorti ce produit / service..
– Ajoutez des titres à chaque début de paragraphes avec les grandes idées à retenir, ainsi un journaliste pressé pourra lire uniquement vos gros titres et retrouver l’information immédiatement.
– Faire passer 1 idée par paragraphe.

Sur le style de rédaction, il y a 2 écoles:

Les factuels: ils rédigent des phrases courtes, sans verbiage, sans chichi…. Le but étant que le journaliste ne perde pas de temps avec votre message et qu’il ne soit pas “vexé” par vos essais d’écrivaillon.

Les “pseudo journalistes” qui rédigent des textes avec un vocabulaire riche (mais sans répétition!), avec des mots clés et des slogans afin que le journaliste puisse les reprendre directement.

Personnellement, je conseille plutôt la seconde méthode, qui est bien plus valorisante dans le cas où le journaliste reprend mot pour mot votre communiqué de presse (ou du moins s’en inspire fortement).

La reprise “in extenso” des communiqués de presse se fait surtout pour les petits sites d’actualités qui font ainsi un remplissage rapide.

 

Quelques conseils pour la rédaction de votre communiqué de presse :

– Si vous avez plusieurs messages, faites plusieurs communiqués de presse, il faut éviter la confusion. Mais au contraire si vous avez plusieurs petites actualités dans le même domaine, alors faites un communiqué qui regroupe toutes ces actions sous un même chapeau.

Une bonne astuce est de découper son actualité en différent communiqués répartis dans le temps (ex: tous les 2 à 3 mois)

– Si vous annoncez un partenariat, c’est toujours le partenaire le plus important qui doit publier et diffuser le communiqué de presse afin d’avoir le plus de chances d’être publié.

– Attention au ton du communiqué: si vos accroches comportent des jeux de mots, votre communiqué ne sera pas forcément compris ou pris au sérieux… Il faut donc bien vérifier que tout le monde comprendra.

– Proposez dans le communiqué de presse des images de petite taille (images en 72 dpi, de max 100 Ko/image).

Ensuite proposez en téléchargement vos images en haute résolution 300 dpi (couleurs CMJN) grâce à des liens sur votre site internet ou Dropbox ou Google drive.

Faites attention à ce que l’email de votre communiqué ne pèse pas plus de 1 Mo sinon il passera en spam.

5. La fin du communiqué

– Abordez ici tous les détails pratiques: prix du produit/service, disponibilité, gamme…

– Faites un rappel de la société, de son historique, ses produits…

– Si vous êtes N°1 dans un secteur, rappelez-le mais en le justifiant (source GFK/médiamétrie/…), cela permettra de renforcer votre crédibilité.

– Faites un appel à l’action ” Vous voulez plus d’information, appelez-nous au 01 XXXXXXX “.

– Faites relire votre communiqué par une personne qui n’y connaît rien à votre produit / service… il faut qu’il puisse être compris par une personne qui ne connaît rien à votre métier !

communiqué de presse


Je vous offre mon guide

Réussir son Communiqué de presse

  • 70 pages de conseils avec 2 cas pratiques
  • La structure idéale du communiqué de presse
  • Les astuces pour la diffusion auprès des journalistes, influenceurs...
Voici un exemple de communiqué de presse, il est un petit peu long (3 pages), mais il présente à la fois des informations à valeur ajoutée, et des informations produit :


 

 

La publication du Communiqué de Presse

Si vous n’avez pas d’agence de presse, vous devrez le faire vous-même à partir de la liste de journalistes que vous aurez récoltée, mais pour améliorer votre visibilité vous pouvez publier votre communiqué sur les sites internet.

Voici les principales étapes :

  • Faire relire le communiqué de presse en interne par le DG, le marketing… pour éviter les erreurs
  • Envoyer le communiqué de presse aux journalistes
  • Publier le communiqué de presse sur votre blog ou votre site web
  • Envoyer le communiqué de presse en interne dans l’entreprise en indiquant que vos collègues peuvent le partager sur les media sociaux.
  • Relayer l’information sur les media sociaux
  • Reprogrammer une repasse sur les Media Sociaux X jours après
  • Relancer les journalistes les plus pertinents

Attention : la plupart des sites de communiqués de presse gratuits ne sont pas efficaces, et ne vous apporteront pas de vrais articles de presse.

Il est donc important de faire une communication spécifique pour les journalistes que vous pouvez séduire, plutôt que d’envoyer un email de masse à tout le monde.

Il est plus intéressant de “créer un événement”, par exemple en envoyant un “Press Kit”, c’est à dire un communiqué de presse accompagné d’un goodie, d’un cadeau.

Voici des exemples de press kits :


Néanmoins, publier un communiqué de presse sur internet peut être intéressant, à condition d’utiliser des sites de qualité.

 

L’importance du format du communiqué de presse

Il faut être très clair : envoyer un email à un journaliste que l’on ne connait pas, c’est comme envoyer une bouteille à la mer…

Il y a très peu de chances que l’email arrive dans la boite email du journaliste, encore plus qu’il le lise en entier, et c’est encore moins probable que justement il souhaite écrire un article sur ce sujet à ce moment là…

Il faut donc désormais “sortir du lot”, et pour cela il faut apprendre à varier les formats de ses communiqués de presse.

Ainsi, une étude réalisée sur ses prospects et clients pourra être diffusée :

  • Via un communiqué de presse email / appel téléphonique aux journalistes que vous connaissez
  • Via une infographie qui reprend les chiffres clés de manière graphique
  • Via une mini animation ludique qui reprend les principales données
  • Via une BD ou des dessins illustrant les principales idées
  • Via un document papier (livre, guide…) qui sera envoyé physiquement au journaliste ou à l’influenceur
  • Via des petits cadeaux, échantillons

Désormais, il est recommandé d’exploiter un communiqué de presse majeur via différent supports.

Par exemple un communiqué de presse sur une enquête sera ensuite ré-exploitée sous forme d’infographie.

A noter : les cadeaux et les échantillons fonctionnent surtout bien avec les influenceurs “challengers” (c’est à dire ceux qui ne sont pas des star sur-sollicités). Les journalistes ont une déontologie, et les gros influenceurs (youtubers, blogueurs…) proposent des prestations de visibilité payantes.

 

Comment diffuser son communiqué de presse ?

Réaliser un bon communiqué de presse, c’est bien… avoir un bon sujet qui va intéresser les journalistes, c’est encore mieux…

Mais ce qui est encore plus important, c’est de réussir à entrer en contact avec un journaliste pour lui faire part de votre actualité.

Vous avez donc 2 options :

  • Le pull : le journaliste a besoin d’un “expert” pour alimenter un article, dès lors il va chercher cet expert sur le web, via son réseau…
  • Le push : vous pensez que votre sujet est soit d’actualité, soit il est suffisamment intéressant pour être repris dans les actualités.

Sachant qu’il y a également un cycle de vie pour une nouvelle :

  • La phase de lancement de l’actualité via un premier noyau d’experts, de fans, de clients, de micro-influenceurs…
  • La phase de montée en puissance par le relais d’influenceurs “stars”.
  • La diffusion large par les journalistes “classiques”.
  • La fin de l’actualité, car elle n’est plus fraîche (un journaliste ne publiant que des nouvelles récentes)

 

Il est donc essentiel de sortir du lot, et pour cela voici les moyens les plus efficaces.

 

0 – Passer par une agence de presse

Cela parait évident, mais c’est ce qui va vous donner les meilleurs résultats.

Les agences de presse ont non seulement un fichier de journalistes à jour, mais en plus elles ont tissé des relations fortes avec les journalistes au fil des années, ce qui fait que les journalistes vont lire leurs emails ou répondre à leurs appels.

C’est avant tout pour son carnet d’adresses qu’une agence de presse est utile.

C’est pourquoi il faut toujours choisir une agence de presse qui a déjà des contacts avec les journalistes de votre secteur d’activité.

Les prix peuvent aller de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers pour une gestion complète de vos relations presse avec suivi des retombées.

Sachez cependant que l’efficacité n’est pas la même entre les agences et que certaines sont spécialisées dans des secteurs précis…

Faites donc une mise en concurrence et identifiez quelle est la plus adaptée à votre stratégie de communication.

 

1 – Les sites de diffusion de communiqués de presse “leaders”.

 

Les plus importants pour assurer une bonne visibilité de votre actualité:
http://www.categorynet.com/ : le site des journalistes
– Actualités Google: https://news.google.fr/ (à noter pour être référencé dans Google Actualités vous devez soumettre votre site sur ce lien   ).
http://www.afp.fr/francais/afp/?pid=contact (pour les informations généralistes)

 

2 – Les sites “grands publics” 

Ce sont les sites généralistes comme  France 2, TF1, 20 minutes, Metro, le Figaro, Le monde…

Vous pouvez les contacter via la rubrique contact, via Twitter… cependant pour les séduire il faut une étude, une enquête, une opération de buzz, un sujet lié à l’actualité, un livre papier…

Vous pouvez aussi surfer sur un sujet à la mode, et l’adapter à votre secteur d’activité.

Par exemple un vendeur de chocolat peut faire un trophée en chocolat pour une compétition sportive :

3 – Les sites d’actualités spécialisés

 

Ce sont soit des magazines, soit des sites purement web… qui sont leaders dans votre secteur d’activité.

Je vous conseille fortement d’adresser vos communiqués à toutes les newsletters que vous lisez déjà.
– La fédération française des jeux video www.afjv.com/pour les jeux videos
– http://www.itrnews.com/ et http://www.digitalworld.fr/divers/contact.html pour l’informatique et les médias
– http://avn.com/ : pour le porno et l’érotisme.
– http://www.batiweb.com/ et http://www.batiactu.com/ pour le bâtiment.
– Internet et l’économie: l’internaute, le journal du management, le monde informatique

Pour ces sites, préparez un email type: une accroche percutante, 1 ligne sur pourquoi vous leur envoyez votre article, un bref résumé de l’article (les données clés), un lien vers votre site, vos coordonnées pour en savoir plus, et bien entendu le communiqué en pièce jointe.

A noter : à moins d’avoir une actualité vraiment originale ou à valeur ajoutée, vous avez peu de chances d’être publiés dans ces magazines, car leur business modèle est de vendre de la publicité, pas de jouer vos faire valoir… Il faut donc apporter une information à valeur ajoutée qui va intéresser les personnes de votre éco système.

 

4 – Les sites de locations de de fichiers nominatifs de journalistes ou de diffusion de communiqués de presse.

Vous pouvez acheter des fichiers avec des adresses de journalistes sur les sites suivants :
– http://www.24presse.com/
– http://www.datapresse.com
– http://instantrp.com/

– communique-de-presse.com

– argus-presse.fr/

– http://fr.prweb.com/

– http://rpdirect.fr/

Ces sites vendent des coordonnées ciblées de journalistes, cependant il ne faut pas s’attendre à un retour sur investissement très important, car d’une part si vous envoyez des emails en masse vous risquez de voir votre passage passer en spam.

Mais surtout ce qui fait qu’un journaliste va parler de votre communiqué c’est :

  • La valeur ajoutée de votre communiqué de presse (pas sur vos produits mais une information utile pour leurs lecteurs comme une étude, un chiffre clé, des témoignages clients, un livre papier…).
  • La relance téléphonique 24h après l’envoi de l’email pour vérifier que l’email est bien reçu sans pour autant être trop insistant.
  • L’envoi d’un goodie, d’un échantillon… peut aussi être un bon prétexte de rappel. Ne harcelez pas les journalistes au téléphone, essayez juste 1 fois, et s’il ne répond pas, c’est qu’il n’est pas intéressé.

L’intérêt de passer par une agence de presse, c’est justement qu’elle a un relationnel important avec un journaliste ou un influenceur, et c’est pour cela qu’il acceptera d’avoir une oreille attentive…

 

5 – Les sites de communiqués de presse gratuit (pour le référencement)

 

Les petits sites de publication de communiqués de presse  servent surtout à obtenir quelques liens en plus pour votre référencement sous google.

Cela ne sert à rien de perdre des heures à copier / coller vos communiqués de presse sur ces dizaines de sites, dont la plupart ne vous apporteront jamais une site visite…

Vous pouvez le faire faire par un stagiaire ou une assistante, mais n’y passez pas trop de temps.

Voici néanmoins quelques sites :
– http://www.annonseo.fr/
– http://www.businessportal24.com/fr
– http://www.news-eco.com/
– http://www.paris-communiques.com
– http://www.presse-fr.com/
– http://www.repandre.com/
– http://www.communique-de-presse-gratuit.com/
– http://www.lesnewsdunet.com/

– www.actusnews.com (news de sociétés côtées en bourse)
– www.diffusez.com

– …

6 – Les influenceurs

Les influenceurs sont généralement visibles sur le web en tapant les mots clés de votre thématique, en recherchant des comptes sur Twitter…

Il existe également des agences spécialisées dans la mise en relation entre les marques et les blogueurs :

  • brandyoulike.com
  • upfluence.com
  • reech.com

Ces agences vous proposent des mises en relation avec des “influenceurs” pour quelques centaines d’euros.

 

Comment réussir son interview téléphonique ?

Si votre communiqué est pertinent, vous avez une chance que le journaliste vous appelle pour une interview plus poussée (dans le cadre d’un dossier, d’un article de fond…).

Voici le déroulé classique d’une demande d’interview par un journaliste (lorsque vous êtes dans une PME) :

  • Le journaliste vous contacte par email ou par téléphone avec une demande d’interview, en expliquant son sujet. Généralement il a besoin d’une interview téléphonique entre 15 et 45 minutes dans les 2 à 5 jours suivants maximum.
  • Vous répondez par email ou par SMS en proposant un créneau pour le lendemain (afin d’avoir le temps de préparer votre interview) ou le jour d’après.
  • Vous préparez la trame de votre réponse à la problématique, avec une structure (déroulées, parties…), le message le plus important à retenir, des exemples et cas client, quelques chiffres, des phrases chocs et des métaphores, une belle photo de vous… Vous devez écrire cette trame afin de structurer votre discours et ne rien oublier.
  • Vous réservez une salle de réunion calme le jour J, et vous appelez le journaliste. Essayez de parler lentement, de laisser le journaliste s’exprimer…
  • Vous proposez au journaliste de lui envoyer vos notes par email afin qu’il puisse avoir la trame de ce que vous avez dit, et surtout ne pas trop déformer vos paroles.

Pour que cette interview se passe au mieux prévoyiez:

– De réfléchir aux 2 ou 3 messages à faire absolument passer au journaliste.

Notez sur un papier ces messages et martelez-les au moins 2 ou 3 fois (sans pour autant faire de la publicité !).

Et à la fin de l’interview, rappelez rapidement ce que vous voulez dire en priorité “Voilà, je crois qu’on a fini. Ce que je voulais vous dire de plus important c’était que XXX et XXXX…“.

– D’indiquer en quoi vos produits sont supérieurs via votre unique selling proposition (sans pour autant dénigrer les concurrents… dites ce que vous faites de mieux !).

Par exemple vous pouvez dire “Il y a une chose importante à vérifier lorsque l’on s’intéresse à ce sujet, c’est XXXX“.

– Dans 90% des cas, le journaliste ne vous fera pas relire son article, donc ne soyez pas étonné s’il comporte des erreurs…

Cela veut tout simplement dire que votre discours n’a pas été assez clair… ce n’est pas de la faute du journaliste, mais de vôtre faute !

Mon conseil est de laisser couler les petites erreurs, et de faire des rectificatifs uniquement dans les cas graves (problème de prix…).

– Les journalistes veulent toujours avoir des témoignages de vos clients, avec si possible une photo.

Vous devez donc vous tenir prêt à les leur fournir afin qu’ils les contacte en direct (nb: choisissez un client que vous connaissez bien !).

– Lors d’une interview, donnez au journaliste les informations les plus pertinentes pour son lectorat en lui indiquant ce qu’attendent selon lui ses lecteurs.

En effet on ne dit pas les mêmes choses à des débutants qu’à des experts dans un sujet.

Vous devez aussi structurer votre interview avec 2 à 3 parties, qui suivent si possible un fil conducteur simple.

-Proposez au journaliste de le rappeler, car nombreux sont ceux qui travaillent de chez eux (en particulier les pigistes).

Il faut vous mettre dans une salle de réunion au calme, en mode haut parleur.

Vous pouvez aussi partager votre écran avec Join.me, Webex, Go to Meeting, Skype… pour illustrer vos propos.

– Si vous le pouvez, faites une mini étude sur vos clients pour fournir au journaliste des éléments chiffrés en plus de votre propre opinion (très important pour gagner en crédibilité !)

Si tout se passe bien, vous devez devenir l’expert et la référence en la matière pour le journaliste.

 

– Envoyez aux journalistes les notes que vous aurez préparé pour structurer votre interview.

Cela vous permettra de vous assurer que le journaliste aura une bonne base de travail, et pour vous c’est la garantie que votre message sera bien compris.

En revanche ne rédigez pas des phrases, vous devez noter des grandes idées et des chiffres clés accompagnés des sources.

– Laissez des remarques / commentaires sur les articles qui ne vous citent pas et envoyez au journaliste des précisions sur un article que vous avez lu en montrant votre expertise et votre connaissance du marché.

– Soyez toujours disponible: si vous laissez passer une occasion, un autre s’en chargera…

Et être en premier permet de devenir la référence et de ne pas faire “redite ” par rapport à un concurrent.

– Si vous passez de la pub dans un magazine, généralement par échange de bons procédés vous serez contacté plus souvent que si vous n’êtes pas annonceur.

– Les journalistes sont toujours à la recherche de sujets, donc n’hésitez pas à leur suggérer des sujets (actualité, conseils…) lors de votre interview.

– Conservez tous vos documents de travail pour les interviews dans un répertoire pour vous en resservir à chaque fois.

Par exemple rassemblez dans un fichier Excel toutes les informations marché, les études, les infographies pour vous en servir de support pour vos interviews.

– Faites-vous un book avec les articles publiés (ex sur slideshare…), vous pourrez les utiliser pour vos communications ou pour les présenter à vos clients.

 

Comment booster vos parutions dans la presse ?

 

Le mieux est d’organiser un événement physique et d’inviter les journalistes dans un lieu originale ou prestigieux, avec comme “prétexte” votre actualité.

Par exemple un petit déjeuner à “La Durée” entre 8h et 9h pour bien commencer la journée.

Par contre, n’espérez pas rassembler plus de 3 ou 4 journalistes (au mieux…), et faites toujours un petit rappel 48 h avant, voire dans la journée pour éviter l’absentéisme.

Ex: Ciel avec son “Millésime” qui fait une dégustation de vins.

Faites de l’évènementiel avec vos communiqués de presse (invitation à un voyage de presse, visite de votre usine, soirée dégustation…).

Offrez toujours un petit cadeau avec le communiqué de presse lors des événements physiques afin de les récompenser du temps accordé  (ex: un gadget, un échantillon…).

Collez à l’actualité, et en particulier à toute l’actualité juridique.
Ex: Une nouvelle norme vient tout juste de sortir ? Envoyez un communiqué expliquant les implications de cette norme et comment vos produits y répondent… Si vous êtes le premier vous serez publié à coup sûr !

Réalisez un dossier de presse avec vos communiqués de presse, votre carte de visite, les principales informations sur votre société et ses produits (et quelques goodies). Ce dossier sera remis ou envoyé aux journalistes qui le demanderont (sur un salon…).

Nb: Parfois certaines sociétés font des communiqués de presse avec des résumés en 50 – 250 – 1000 mots. Cette méthode est surtout utilisée aux USA.

Elle permet d’envoyer aux journalistes un texte prêt à l’emploi, quelque soit la place disponible dans le média. Cela peut parfois aider, surtout pour les newsletters internet qui doivent produire des textes très courts très rapidement.

 

Vous voulez en savoir plus ?


Je vous offre mon guide

Réussir son Communiqué de presse

  • 70 pages de conseils avec 2 cas pratiques
  • La structure idéale du communiqué de presse
  • Les astuces pour la diffusion auprès des journalistes, influenceurs...

85 thoughts on “Comment rédiger un bon communiqué de presse ?

    1. Merci pour ces conseils. J’essaie justement de travailler le seo en ce moment. Par contre je ne saisis pas bien la différence, entre un site de communiqués de presse, et un article directoy ? Peut-être le contenu, la comm’ n’est pas la même, mais je le fonctionnement de ces 2 types de sites est un peu le même non ?

  1. Bonjour,

    Un nouveau service gratuit de communiqués de presse vient de sortir (voir le lien en signature).

    Parmi les fonctionnalités offertes :

    – Les webmasters et référenceurs ont la possibilité de personnaliser les balises META (Title, Description et Keywords) des communiqués de presse.

    – Si vous n’êtes pas très inspiré(e) dans la rédaction du CP : l’interface propose des modèles de communiqués de presse. Il suffit de cliquer, par exemple pour annoncer le Lancement d’un site web. Et la boite d’écriture vous affiche un exemple type de communiqué de presse. Il ne reste plus qu’à le remplir avec vos informations.

    Bonnes relations presse ;-)

    Gautier

  2. Bonjour,

    Merci pour ces conseils avisés, c’est toujours un plaisir de vous lire.

    Si je poste ce commentaire c’est juste pour mettre à jour votre liste de sites de publication de communiqués de presse.
    Vous pouvez ajouter ce site:
    http://www.articlesenligne.com
    Où il est possible en plus de soumettre vos articles libres de droit d’ajouter des communiqués de presse gratuitement.

    Merci encore une fois ;)
    @+

  3. MILLE FOIS MERCI POUR L’AIDE PRECIEUSE QUE VOUS NOUS APPORTEZ DANS NOS ETUDES ET NOTRE FORMATION PERSONNELLE. QUE DIEU VOUS RENDENT AU CENTUPLE TOUT CE QUE VOUS NOUS DONNEZ.

  4. Merci pour cet article très complet.
    J’aurais une petite question quand même. Comment faire pour publier le même communiqué de presse sans avoir la mention “duplicate content” de google?
    Merci pour votre aide ;)

  5. @Keytolve : Il n’est pas conseillé de dupliquer vos communiqués, et d’autant plus à l’approche du Google Panda. Sans avoir besoin de modifier tout le contenu, pensez à modifier certaines phrases, certaines ancres de liens. Dans le cas contraire les liens pointant vers votre site n’auraient quasiment aucun impact sur votre référencement. De plus, les plateformes de CP sont très vigilantes sur la duplication de contenu. Bonne chance ;-)

  6. Débutant, je m’aperçois qu’un communiqué de Presse demande du temps. Existe-il des organismes qui peuvent faire cela, en faite c’est une façon de sous-traiter que je recherche sans que cela coute trop cher ?

  7. Bonjour,

    Il existe de nombreux sites et agences de RP qui peuvent écrire votre communiqué de presse, mais c’est un budhet mini de 200 €, et cela peut très vite grimper…

    Il suffit de taper dans google les mots clés communiqué de presse pour trouver des prestataires…

    cdlt

  8. J’aimerai tellement que tout les rédacteurs lisent attentivement ton article avant de venir poster un CP sur mon site… Ok, 90% des CP que je reçois son bon, mais les 10% restant apparemment ne savent pas lire car, quand je dis “pas de copié/collé” et qu’en faisant un simple teste sur Google je m’aperçoit que le texte est un peut partout, je plein le client qui à payé pour cela et va se choper une pénalité dans 2 mois…

  9. Merci pour ce bel article très complet et vraiment bien expliqué !

    Je me pose une dernière question :

    Quelle différence y at-il entre un dossier de presse et un communiqué de presse ?

    Merci par avance ;)

    1. Pour Cédric, Le dossier de presse est comme son nom l’indique un dossier réalisé à propos de ton entreprise, site web ou ton activité en plusieurs pages. Dans ces pages tu pourras y mettre par exemple,

      1- Ta présentation : naissance du projet, buts etc.

      2- la présentation du projet en lui même : en fait, ici c’est l’équivalent du.. communiqué de presse.

      3- La page “revue de presse “.. on peut y mettre les médias qui parlent de nous, les partenaires etc.

      4- Une petite page un peu plus technique ou on rentre dans les détails chiffrés.

      5- Et enfin la page contact : Toutes les informations pour te contacter, etc.

      Donc le dossier de presse est une revue complète et détaillé des aspects de ton projet ou de ton entreprise.

      Le communiqué de presse est juste un concentré d’information sur celle ci. Il peut servir par exemple à signaler une nouvelle information.

      Voila. J’en profite pour mettre ici mon site de communiqué que je vous invite à utiliser de façon gratuite.

      Communiqué de presse

  10. Un bon communiqué de presse est en effet une belle source de retombée de commentaires !

    Par ailleurs, si le communiqué de presse est un succès, pour ne pas laisser “retomber” ce moment de visibilité il est important de l’exploiter et continuer son exposition dans les médias.

    Quelques encarts publicitaires bien choisis, et bien négociés permettent de garder un fil rouge pour faire parler de sa marque.

    Nous avons écrit à ce sujet un article qui donne quelques conseils sur la préparation d’une campagne presse: http://adintime.com/fr/content/9-blog-marketing#Article2

    Au plaisir d’échanger, et bonne continuation

  11. Bonjour,

    CommuniqPress (http://communiqpress.com/) un nouveau site de publication de communiqués de presse. La sélection à la publication est faite pour améliorer le SEO et l’image de marque. Donc pas de duplicate content et des règles éditoriales faites pour aider à bien rédiger son communiqué de presse.

    Bonne fin d’année à tous
    Sab

  12. En ce qui concerne les retombées presse, j’aimerais vous partager l’un de mes tips pour les organiser et les partager à votre client ou au sein de votre entreprise. Pour cela, je vous invite à utiliser RowShare, un outil pour créer des tableaux collaboratifs. Vous allez pouvoir y insérer l’ensemble des retombées ainsi que des photos ou des scans d’articles de presse et même générer une revue de presse automatiquement. Venez y jeter un œil, ça peut vraiment vous aider !
    Pour tout vous dire, je travaille dans l’entreprise qui a créé cet outil et je viens d’écrire un article qui vous donne une idée sur ce que RowShare peut apporter pour gérer vos retombées presse et comment s’y prendre : https://www.rowshare.com/blog/fr/2016/05/25/Partage-des-retombees-presse

  13. Merci pour la mention à diffusez.com ! Pour information les communiqués et actualités que nous publions sont également automatiquement relayées sur Google Actualités.

    Bonne communication !

  14. Merci ! C’est un vrai guide.

    L’utilisation des communiqués de presse pour le SEO est aussi une stratégie très utilisée, mais Google commence à mettre des obstacles.

    Juste une question, y a-t-il une erreur dans ce passage “pas de jouer vos faire valoir” (ctrl + f pour faire une recherche) ?

    Bien cordialement,

    M.O.
    Consultant Digital | Agence de Rédaction Web

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *