Utilisation de l’Eye Tracking pour étudier le comportement des utilisateurs de moteurs de recherche

Voici ci-dessous les résultats de 4 études sur l’Eye Tracking qui permet l’analyse de ce que “voient” les internautes lors de leur navigation afin d’optimiser le contenu et l’affichage des sites internet.

Etude sur l’attention visuelle des résultats des moteurs de recherche
par Checkit.nl

Voici la traduction de l’étude du comportement des utilisateurs de moteurs de recherche de www.checkit.nl (rapport à télécharger en PDF) traduit par Regis Bergé du site WebmasterToulouse.

Une étude de lisibilité optimale ( eye-tracking, occulométrie ), sur la lecture d’un résultat de recherche, démontre que les internautes effectuant des recherches avec l’intention d’acheter ont des habitudes de visualisation différentes de celles des internautes cherchant de l’information.

Cette étude “Checkit Eye-tracking Research Report” menée par De Vos & Jansen Market Research et Search Engine Mediabureau Checkit a été effectuée sur 5 moteurs de recherche : Google, MSN Search Live, Ilse, Lycos et Kobala.

Les 50 participants devaient rechercher 5 produits et services :
– un prêt pour une rénovation
– une voiture d’occasion
– une assurance auto
– un billet d’avion
– un lecteur MP3.

La moitié des répondants devait trouver de l’information sur les produits et services alors que l’autre moitié devait avoir l’intention de les acheter.
Conclusions de cette étude d’eye-tracking :

* Les consommateurs visualisent un résultat de recherche pendant 1,1 seconde.
* 98 % visualisent les résultats de recherche organiques (issus de l’index du moteur).
* 96% visualisent les (trois) premiers résultats de recherche sponsorisés.
* 31% visualisent les résultats de recherche sponsorisés situés à droite.
* Les acheteurs visualisent plus de résultats de recherche (10) et le font plus longuement (11,4 secondes). En outre, ils se concentrent davantage sur les noms de marques qui leur sont familiers.
* Les chercheurs d’informations visualisent moins de résultats de recherche (8) et le font plus rapidement (9,4 secondes). En outre, ils accordent plus d’attention au contenu qu’aux noms de marques.

Recommandations de marketing pour les moteurs de recherche :

* Assurez-vous que votre site Web est en position prédominante dans les résultats de recherche. Votre site Web attirera davantage l’attention, et le contenu des résultats de recherche sera considéré comme pertinent et d’actualité.
* Essayez de vous situer en position prédominante dans les résultats de recherche organiques parce que ces résultats seront visualisés plus longuement et plus souvent par les consommateurs.
* Exploitez les éléments suivants : les noms de marques et de sites Web connus et sérieux, la description de fonctionnalités Web intéressantes, l’indication des prix, la répétition de mots-clés et la mention de la diversité des produits offerts sur un site Web. Ces éléments sont les raisons pour lesquelles les consommateurs cliqueront sur un lien.
* N’utilisez pas de lettres majuscules, de publicité tapageuse et de points d’exclamation, car ils ont la réputation d’être agaçants.

Chemin visuel d’un acheteur

Chemin visuel d’un chercheur d’informations

Etude sur la première impression visuelle
par Nature.com


L’étude de www.nature.com révèle qu’il faut moins de 50 premières millisecondes à un visiteur pour juger de la qualité de votre site Web. C’est dans les premières secondes (ou millisecondes !) qu’il se fera une opinion sur la qualité de vos services et des produits que vous vendez. Il est donc essentiel de proposer un site avec un rendu professionnel irréprochable.

Cet article insiste encore plus sur le travail nécessaire pour réussir sa première impression sur l’internaute, car c’est elle qui sera déterminante sur le fait qu’il restera sur votre site ou qu’il zappera sur un autre site (Nature.com rappelle que 60% des visites de sites d’e-commerce viennent des moteurs de recherche…). Et encore une fois, le fait que la forme est plus importante que le fond se voit confirmé: un bon design rattrapera toujours un contenu moins riche…

Un des conseils donnés dans cette étude est aussi de proposer un contenu avec relativement peu d’images, mais des images très impactantes.

Etude de MSN Search
Comment les internautes lisent les résultats des moteurs de recherche


L’étude de Microsft Search (résultats en PDF) a été reprise dans un bon article du Journal du Net du 29 mars dernier.

Voici les conclusions les plus importantes à tirer de cette étude:
Les internautes passent plus de temps sur les annonces placées en premier (2,2 secondes pour le premier, 1,5 sur la seconde… et 0,2 secondes pour les derniers). Il faut donc se hisser aux premières places pour être vu, sinon même une bonne annonce ne vous sauvera pas !
Les internautes regardent généralement plusieurs résultats (3 ou 4) même s’ils ne cliquent que sur le 1er résultat, mais si les résultats de la recherche ne leur plaisent pas ils n’hésitent pas à ne cliquer sur aucun lien et à lancer une nouvelle recherche.
Il faut noter que le taux de clic pour les 1ère et 2ème positions est de 84%, alors que celui de la 8ème place n’est que de 11%. Si la première place n’est pas atteignable, il faut tout de même viser le Top 5…
La position en 1ère place est essentielle lorsqu’un internaute recherche un site web donné: si la bonne adresse web n’apparaît pas dans les premières positions, celui-ci cliquera quand même sur la 1ère adresse proposée même si cette adresse n’est pas la bonne… alors même que la bonne réponse se trouve bien dans les résultats de la recherche mais dans la fin de la liste ! Il y a donc une surprime aux 1ers placés car les internautes font “confiance” au moteur de recherche pour classer en 1er la meilleure réponse.
La taille du texte de présentation agit également sur la sélection du site: un texte court donnera un meilleur taux de clic pour une recherche précise (site internet, prix…), et a contrario un texte long sera plus cliqué si l’internaute recherche de l’information sur un sujet. Moralité, pour faire une publicité il faut mettre un texte court plutôt qu’un texte long.
Plus un texte d’accompagement est long, moins le temps consacré à la lecture de l’URL en dessous est important. Donc si vous faites un message court vous pouvez ajouter de l’information dans l’URL, mais si vous écrivez un texte long ne mettez pas dans l’URL un texte essentiel à votre publicité.

Voici un Petit Cadeau : mon livre 

"100 conseils pour réussir sur le web "

C'est le fruit de plus de 15 ans à travailler sur le web : je vous explique tout ce que j'aurais aimé savoir lorsque j'ai débuté sur internet...

Vous allez apprendre à attirer plus de prospects, améliorer votre conversion, rentabiliser votre temps, fidéliser vos clients... 

+ 10 minis guides pratiques (emailing, référencement...)


Etude sur le design des sites Internet sur le Blog de Vincent Abry


Vincent Abry reprend sur son site www.vincentabry.com une étude de Jakob Nielsen.
Cette étude nous apprend que les images ne doivent être utilisées qu’en illustration d’un texte, et qu’il ne sert donc à rien de mettre une grosse image “pour faire joli” (à moins que cela soit pour le design global, voir article plus haut), qu’il faut mettre en avant visuellement et avec une grosse police de caractères les textes importants, bien les placer dans le corps du site...

Une étude de La poste sur l’Eye Tracking sur les flyers

Voici une étude sur la mise en forme des flyers via les études de l’Eye Tracking :

3 Comments

  1. faouzi
    Apr 9, 2007 - 15 h 50 min

    Je me rappelle que j’ai vu voila quelques mois d’ici des études semblables qui ont été menés également sur Google je crois.
    L’idée de materilaiser l’importance des premires résultats par une 3ème dimension me semble interressant.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Voir les boutons
Cacher les boutons