SEO buzz

Dans le cadre de notre concours de conseils en marketing, nous accueillons aujourd’hui  Emna Atrous, Consultante Webmarketing et Affiliation Web. Emma nous explique comment le SEO 2.0 va évoluer avec l’emergence des sites 2.0…

« Le SEO 2.0 couvre une réalité beaucoup plus large que le PageRank ou le trafic. Il s’agit de Dominer les résultats de recherche de Google. »

internet seo

Le Web 2.0 a eu un impact sur de multiples facettes du Marketing Internet dont le Search Engine optimization (SEO).

Avant d’analyser l’impact du Web 2.0 sur le SEO, il convient de définir ces deux concepts :

1 –  le SEO :
« L’optimisation pour les moteurs de recherche, appelé aussi SEO (de l’anglais Search engine optimization) est un ensemble de techniques visant à favoriser la compréhension de la thématique et du contenu d’une ou de l’ensemble des pages d’un site web par les moteurs de recherche. Ces techniques visent donc à apporter un maximum d’informations concernant le contenu d’une page web aux robots d’indexation des moteurs de recherche.
L’objectif de ce procédé est d’orienter le positionnement d’une page web dans les résultats de recherche des moteurs sur des mots-clés correspondant aux thèmes principaux du site. On considère généralement que le positionnement d’un site est bon lorsqu’il est positionné (classé) dans l’une des six premières réponses d’une recherche sur des mots-clés correspondant précisément à sa thématique. » (Source Wikipedia)

2 – Le Web 2.0 :
Jason O’ Connor de Net Gazette , explique que si les gens peuvent soumettre des liens vers du contenu, soumettre des commentaires et des votes positifs ou négatifs affectant le volume du trafic généré pour ce contenu, alors il s’agit du Web 2.0. blogs (WordPress, Blogger), micro-blogs (Twitter, Plurk), Wikis (Wikipédia), sites de partage de fichiers (Flickr, YouTube), systèmes de votes et  d’avis (Digg, Wikio), bookmarks (del.icio.us) et autres réseaux sociaux comme Facebook, Viadeo et Linkedin, sont tous des exemples de sites Web 2.0.

Le Web 2.0 représente l’ensemble des techniques (fonctionnalités, outils) et des pratiques (usages) fondées sur le principe du partage. Du coup, le Web 2.0 est une désignation du Web participatif ou social.

Ci-dessous deux exemples de cartographie du Web 2.0 :

La carte du Web 2 Interactif :

cartographie web 2.0

 Les Sites Sociaux 2.0

sites 2.0

 

 Impact du Web 2.0 sur le SEO

seo & référencement

Avoir une présence sur les plateformes Web 2.0 ou les réseaux sociaux vous permet de créer des  backlinks (liens entrants) vers votre site, et qui dit backlinks dit forcément PageRank (PR).
Pour commencer, il vous faut du contenu utile, pertinent et unique.

Pensez alors, à mettre en place votre blog et mettez le fréquemment à jour. De préférence, il devrait être hébergé sur votre site, pour en tirer des avantages SEO (richesse de contenu, mise à jour du contenu, augmentation du nombre de pages, distribution du contenu via le Web 2.0) .
Google, accaparant 89,57 % de part de marché, en mars 2009, en France, aime les sites Web 2.0 au point qu’il souhaiterait découvrir votre contenu à partir de ces sites avant le vôtre. C’est pour
cette raison que Michael Campbell, dans son podcast « Internet Marketing Secrets », conseille de soumettre immédiatement chaque nouveau billet de votre blog, aux digg-likes (Fuzz.frpaperblog.fr, wikio.fr), bookmarks (del.icio.us) et réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Linkedin).
Cette pratique vous permet de bénéficier d’un meilleur rang sur Google, en un peu de temps.

Un autre conseil, Pensez à ajouter des tags (mots clés) lorsque vous soumettez votre contenu (billet de blog, document, vidéo, photo) aux sites Web 2.0, parce que chaque tag créé sera associé à une ou plusieurs pages sur des contenus qui leur correspondent, ce qui permet de créer des backlinks pertinents.


De plus, n’oubliez pas, à chaque nouvelle publication, de « pinguer » votre blog
, c’est à dire, notifier les moteurs de recherche que vous avez un nouveau contenu. Pour cela, vous pouvez utiliser le service pingomatic.com.

Pour plus de backlinks, n’hésitez pas à ajouter un flux RSS à votre blog ou podcast, grâce à FeedBurner.com, par exemple, et à le soumettre aux annuaires de flux RSS (fluxenet.fr) ou de podcasts (rss-one.com).
Augmenter le nombre de backlinks, bien sûr de qualité, est sensé améliorer le PageRank.

Mais quand certains propriétés Web 2.0, comme Twitter, et une légion de blogueurs se mettent à la pratique du “nofollow” pour ne pas passer leur popularité à des sites externes, pour ne pas s’associer à des sites peu crédibles ou pour éviter le spam, il faudrait voir les choses sous un autre angle : le trafic.

Les plateformes sociales devraient faire partie des sources du trafic de votre site. Ce n’est pas parce que vous n’allez pas gagner en PageRank, à cause du nofollow, que vous devriez renoncer au Web 2.0… Bien au contraire !

De plus, après le dernier changement de l’algorithme du PageRank par Google, les webmasters vont remettre en question cette pratique puisque les liens nofollow vont quand même consommer la valeur de leur PageRank….

Toutefois, il y a d’autres alternatives à l’attribut nofollow : pour savoir si un site Web 2.0 ou un blogueur applique le nofollow, vous pourriez télécharger le add-on Firefox « SearchStatus »

Le SEO 2.0, un concept, naissant de la relation étroite entre le Web 2.0 et le SEO, couvre une réalité beaucoup plus large que le PageRank ou le trafic. Il s’agit de Dominer les résultats de recherche de Google.

 Le SEO 2.0 : le concept et les challenges

challenge SEO

Le Concept :  si on revient sur la définition de Wikipédia, l’objectif du SEO est « d’orienter le positionnement d’une page web dans les résultats de recherche des moteurs sur des mots-clés correspondant aux thèmes principaux du site. On considère généralement que le positionnement d’un site est bon lorsqu’il est positionné (classé) dans l’une des dix premières réponses d’une recherche sur des mots-clés correspondant précisément à sa thématique. »
Le SEO 2.0, bien qu’il fait appel aux outils Web 2.0, vise l’objectif fondamental du SEO et qui est ” assurer le maximum de visibilité”  sur les moteurs de recherche.
Il n’est plus question de positionner votre seul domaine et de réserver une place, espérant qu’elle soit la meilleure, dans les résultats de recherche de Google, mais plutôt, il faudrait positionner plusieurs pages de votre site et de vos profils sociaux pour dominer les dix premières places dans Google sur des mots clés bien choisis.
Donc, il n’est plus question d’orienter le positionnement d’une page Web, mais plutôt d’orienter les résultats de la première page de Google, vers votre marque ou identité, grâce au SEO 2.0.

Le SEO 2.0 consiste à dominer les dix premières places de Google, pour des mots clés relatifs à une niche particulière, en ayant une présence accrue sur les propriétés Web 2.0 privilégiés par Google.
De ce fait, le SEO 2.0 nécessite une contribution et une participation active sur les sites Web 2.0, et donc, il nécessite un investissement en temps considérable. D’où, l’optimisation de son temps est considérée comme une préoccupation majeure, dans le SEO 2.0.
Si on suppose que votre contenu est déjà « SEO Friendly » (Titre, balises Meta, densité, etc.), il faudrait économiser son temps au niveau de l’identification des nouvelles propriétés Web 2.0 et de
la soumission de son contenu à ces propriétés. Il s’agit de deux challenges du SEO 2.0.
Les challenges : pour l’identification des propriétés Web 2.0 privilégiés par Google, vous pouvez consulter le Top 100 des sites, sur Alexa  :

classement alexa

 Aussi, vous pouvez consulter les statistiques publiées sur le Web, par exemple, celles de Compete.com :

top reseaux sociaux

 Compete publie, de plus, le Top (10, 200, 1000, 15 000, 100 000, 500 000) des domaines. Le Top 10 est gratuit, par contre les autres listes sont payantes. Les listes se trouvent sur leur site.

Ou encore, consulter les données publiées par Hitwise :

top site networking

 Les tendances varient constamment. L’essentiel est d’assurer une présence sur les sites 2.0 phares (Facebook, MySpace,YouTube, Twitter) et ceux en croissance (Tagged, myYearbook). C’est très important d’identifier les sites Web 2.0 en montée parce que être parmi les premiers à y avoir une présence permet de gagner des points d’avance en SEO.
La consultation de vos données « analytics », plus particulièrement, les sources de votre trafic, vous permet aussi de découvrir de nouveaux sites 2.0.
Howie Schwartz, le partisan du SEO 2.0, dénote que pour identifier les propriétés Web 2.0 privilégiés par Google, il suffit d’explorer les dix premiers résultats de recherche sur des mots clés
relatifs à des niches très concurrentielles et qui ne sont pas forcément liés à la vôtre
. En effet, les marketeurs des niches fortement concurrentielles, comme celle du « Gambling », sont très agressifs. Et, si des sites 2.0 leur ont permis de réserver les premières places de Google, alors pourquoi pas vous ?
Consulter plusieurs sources, piocher dans des données éparpillées, et surtout dénicher les étoiles montantes, peut devenir un casse-tête. C’est pourquoi Howie Schwartz a décidé d’automatiser l’identification des propriétés Web 2.0 grâce à un outil accessible via son programme « BlackHat is Back 2 ».
Une fois que les propriétés étaient identifiées, il faudrait donc créer du contenu riche, pertinent et original, puis passer à sa soumission qui pourrait devenir une tâche fastidieuse lorsqu’il s’agit de dizaines de propriétés.

Pour ce faire, l’outil « Traffic Geyser » vous permet de soumettre une seule fois votre contenu aux sites Web 2.0, ce qui constitue un énorme gain en productivité.


Il est TRES important de noter que le SEO 2.0 ne vient pas remplacer le SEO…  Au contraire, il lui sert de levier pour assurer le maximum de visibilité à votre marque.

On pourrait, cependant, affirmer qu’il s’agit d’ un nouveau élément du mix SEO et qui vise la dominance des résultats de Google, via la distribution du contenu à travers les canaux Web 2.0, pour des mots clés spécifiques.
Par le biais du SEO 2.0, vous parviendrez à construire des backlinks de qualité et à générer du trafic qualifié vers votre site. Pour bénéficier des avantages du SEO 2.0, il faudrait que votre contenu répond déjà aux règles SEO.

Pour en savoir plus sur les techniques de Webmarketing et d’affiliation Web, visitez le blog  d’Emna Atrous.

Téléchargez notre Guide Gratuit pour en savoir plus :


Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !
Faites passer le mot :Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Related Articles

Share

About Author

WebMaster ConseilsMarketing.fr

(12) Readers Comments

  1. Merci à conseilsmarketing.fr et à Frédéric de m’accorder l’opportunité de participer à ce concours.

  2. Pingback: Discorikar, histoire d’un buzz réussi « Scavenblog, la brèche digitale

  3. Merci pour l’article. On attend depuis longtemps un guide blanc du SEO en France.
    Par contre, je souhaiterais préciser au sujet du “Le SEO 2.0, un concept, naissant de la relation étroite entre le Web 2.0 et le SEO”. Il me semble que cette évolution existe outre-Altlantique depuis quelques années, c’est le SMO (Social Media Optimization). Et c’est vraiment l’un des enjeux du référencement, apporter au PageRank la visibilité offerte par les outils et réseaux sociaux.
    @ bientôt

  4. Un complément utile au guide de Frédéric pour améliorer le référencement et le trafic web.

  5. Pingback: Revue de presse économie numérique : semaine 25 | Développez votre Economie Numérique

  6. Pingback: Le SEO 2.0, la carte gagnante du SEO en 2009 ! | traffic-internet.net

  7. Je n’ai pas l’impression que ce que vous nommez SEO 2.0 soit un concept naissant. Ce principe est appliqué depuis pas mal de temps avec la recherche universelle, soit occuper une page de réponses avec tout ce qui se rapporte à votre expression-clé favorite (Google maps, vidéo, image, etc.) Les plateformes “web 2.0” que vous citez viennent simplement s’ajouter à la liste des services annexes susceptibles de permettre d’occuper le terrain et de glaner des BL.
    Cela dit, si l’expression SEO 2.0 m’amuse, je trouve la dénomination bien pensée pour buzzer (ce que vous faites très bien ;-) ) et j’approuve totalement l’importance que vous donnez au concept qui est un inévitable de nos jours.

  8. Un article complet sur l’évolution du SEO par rapport aux nouvelles tendances du Web 2.0. Histoire de bien suivre les nouvelles tendances et de s’y adapter. J’en ai profité pour inscrire mon blog sur de nouveaux annuaires que j’avais négligés. Merci pour le conseil concernant l’outil « Traffic Geyser ».

  9. La SEO 2.0 ça reste un concept nouveau qu’il faut le suivre et l’évoluer..
    On doit attendre pour voir.

  10. Pingback: Votez pour les Meilleurs Conseils Marketing de 2009 !

  11. Pingback: SEO : Va-t-on arrêté de référencer naturellement les sites Internet ? | Blog Business / WebMarketing / Management

  12. Effectivement le web 2.0 n’est pas tout jeune mais il est voué à prendre le pas sur les “anciennes” techniques de référencement qui vont être dévaluées par Google au profit des réseaux sociaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *