nom de domaine accentué

Depuis déjà longtemps il est possible d’acheter des noms de domaine accentué en .com. C’est-à-dire qu’il est possible d’acheter des noms avec un é, à, è, ç, ê… ce qui en théorie offre des possibilités de se positionner sur des mots concurrentiels actuellement souscrits sans accents

Par exemple si vous allez sur 1and1.fr vous pouvez dès maintenant réserver des noms de domaine comme cours-karaté, séduire-une-fille, être-riche :

nom de domaine accent

Le .eu offre également cette possibilité depuis le 10 décembre 2009, et donc il peut être tentant d’acheter un nom de domaine avec accent pour optimiser sa visibilité.

En revanche l’AFNIC n’ayant pas (encore) adopté cette nouvelle norme les .fr ne sont pas encore réservables :

nom de domaine accentué en .fr

La réflexion est donc de se dire : après quelques mois de recul est-ce que c’est intéressant pour moi de me positionner sur des noms de domaines avec des accents ?

Pour les novices, voici quelques trucs et astuces pour vérifier si un mot clé ou une expression sont concurrentielles :

1 – Tapez les mots clés et expressions dans Google (avec et sans guillemets).
S’il y a de nombreuses annonces Google Adwords (ex : 2 pages d’annonces, voire plus), cela veut dire qu’il y a déjà une grosse bataille sur la recherche payante, et donc que le référencement naturel sur cette expression doit être déjà bien optimisée. Si la recherche renvoi beaucoup de nom de domaine avec les mots clés inclus, cela veut aussi dire que la lutte sera longue…

2 – Recherchez dans Google allintitle: “mot clé ou expression” (recherche avec les pages ayant comme titre le mot clé) et allinanchor: « mot clés ou expression » (recherche avec les liens ayant avec ses mots clés comme ancre) afin de voir combien de sites ont déjà optimisé une ou plusieurs pages sur une expression. S’il y en a des milliers (ou des millions) c’est que le mot clé est ardu…

Exemple pour allintitle : « référencement » il y a 6,8 Millions, alors que pour « référencement sur Paris » il n’y en a que 8…

3 – Identifiez si vous avez à faire à un ou plusieurs concurrents sérieux.
Si vous voulez faire un comparatif entre les différents sites en concurrence, vous pouvez utiliser le Plugin FireFox SEOQuake  qui vous permet de voir en direct lors de vos recherches sur Google le PageRank, le nombre de Bakclinks… des sites concurrents sur la requête afin de voir qui sont les plus offensifs sur ce mot clés (1 seul, toute la 1er page…).

Pour continuer sur notre exemple, nous allons prendre le cas du nom de domaine référencement.com, un nom de domaine sur un marché hyper concurrentiel comme nous venons de le voir.

Que se passe-t’il quand on tape le mot clé dans Google en requête large (référencement) : le site n’apparait pas sur la première page. C’est WebRankInfo.com, un des sites de référence dans le référencement qui apparait dans les premiers (grâce aux backlinks, au contenu, à l’ancienneté…), puis les noms de domaines avec comme mots clés « referencement » inclus (c’est « referencement-2000.com » sans accent qui est second).

Le nom de domaine « referencement.com » (sans accent) n’apparait que 6ième (après Wikipedia) :

recherche référencement

Et le nom de domaine « référencement.com » ? Pas de trace dans les premières (nous avons abandonné la recherche page 20). Pourtant il existe bien quand on tape “référencement.com” dans google avec les guillemets, ce qui veut dire qu’il n’est pas blacklisté par Google…

Avec le terme « référencement » en expression exacte (avec les « ) c’est le même genre de résultats, avec un classement légèrement différent…

Je vous offre gratuitement mon livre

"1 mois pour améliorer votre Référencement sur Google"

  • 102 conseils pour améliorer simplement votre référencement
  • 270 pages de conseils, d'astuces et d'exemples
  • Des conseils concrets à mettre en place dès demain

Une rapide analyse par WooRank montre que le site est mal indexé (1 page), avec peu d’optimisation « onpage » (nb: un simple regard sur le site et l’on voit déjà une intro en flash, peu de mots en français…) :

analyse positionnement google

Pour les Backlinks, via une analyse avec www.analyzebacklinks.com on voit que c’est aussi très limité avec seulement 16 liens :

analyse backlinks

Si vous comparez les analyses avec son frère jumeau « referencement.com », il n’y a pas photo… Plus de 1000 backlinks, 253 pages indexées par Google, une structure de page lisible (h1…)…

Moralité, on pouvait s’en douter, avoir le nom de domaine avec les accents n’est pas suffisant, il faut travailler aussi son référencement.

Néanmoins avec une expression moins concurrentielle, avoir un nom de domaine avec des accents peut être un bon moyen d’améliorer son référencement, car le nom de domaine est un des 4 piliers majeurs de la réussite d’un bon positionnement sur Google.

De plus si vous avez déjà un nom de domaine avec un nom ou expression contenant des accents, il est important de le réserver lui aussi. En effet il n’y rien de plus horripilant que d’avoir un cybersquatteur sur votre nom de domaine…

En revanche, le nom de domaine avec accent ne doit pour l’instant pas être votre nom de domaine principal. Il doit servir pour une stratégie défensive contre des concurrents indélicats ou pour essayer de se positionner sur une expression déjà prise par un autre site.

Le nom de domaine accentué peut également servir à se positionner via une stratégie « opportuniste » sur des expressions à la mode ou très recherchées, par exemple en utilisant Google Trends  qui montre que le mot clé « Météo-motclétresrecherché » pourrait être un bon investissement :

google trends

Le nom de domaine avec accent pose également plusieurs problèmes :
Google ne semble pas les mettre en avant dans les recherches… ce qui est encore plus accentué par l’inertie de Google qui laisse des vieux noms de domaine prioritaires par rapport aux nouveaux noms de domaines accentués.
– L’affichage dans les navigateurs internet ne fonctionne pas bien, le nom de domaine apparait avec une série de lettres et de tirets (ex : www.xn--rfrencement-bbbb.com pour www.référencement.com).
– Les adresses emails avec des accents ne sont pas reconnues (problème lors d’envoi et de réception d’emails…).
– Le droit des marques peut vous jouer des tours, par exemple vous vous exposerez fortement à un procès si vous prenez le nom de domaine www.ikéa.com… même si la marque originale est sans accent !
– …

Au final, le bon réflexe est toujours de réserver un nom de domaine et ses différentes déclinaisons pour prévoir l’avenir :
– Avec le .com et le .fr (voir en option d’autres extensions comme le .eu et le .net).
– Avec les pluriels sur ses mots.
– Avec des tirets et sans tirets
(de préférence avec tirets)
Et maintenant avec les accents pour prévenir le cybersquattage !

Alors si vous ne l’avez pas encore fait, à dépêchez vous de réserver vos noms de domaine alternatifs chez 1and1, Ovh, Infomaniak !

33 thoughts on “Faut-il acheter un nom de domaine avec accent ?

  1. Merci pour ce billet intéressant, qui passe en revue l’essentiel des questions à se poser d’un point de vue SEO dès qu’il est question d’IDNs.

    La question de la valeur des noms de domaine accentués et de son appréciation potentielle dans le temps revient souvent sur le second marché. Les questions que les investisseurs se posent sont en grande partie les mêmes que celles soulevées dans ce billet, mais nous nous intéressons avant tout au cœur même du débat, qui est à mon goût de savoir si à l’autre bout de la chaîne de valeur, les internautes pensent, rêvent et vivent IDN. En clair, si les noms de domaine accentués sont à ce point ancrés dans la (les) langues qu’il seront incontournables dans un futur plus ou moins proche.

    Certains spécialistes diront que “marche.com” et “marché.com”, ce n’est pas la même chose et ils n’auront pas tort. Mais l’exemple fait-il la règle et surtout, les IDN ne compliquent-il pas la navigation sur Internet au lieu de la faciliter ? Du côté de l’ICANN, on présente les IDN.IDN comme l’une des futures révolutions du nommage sur Internet. Le petit truc en plus qui rendra le Web VRAIMENT global. Certes, ces combinaisons élargissent le spectre des possibilités mais qui d’autre qu’un Chinois va comprendre se qui peut se cacher derrière un 中国.中国 ? Il est donc à la limite question de rendre le Web plus local, mais sûrement pas l’inverse.

    Pour ceux qui veulent aller plus loin dans ce sujet et notamment sur la question de la valeur des IDN en langue française, j’en parle sur mon blog : http://www.blogodomaines.com/idn-francophones-a-prendre-ou-a-laisser.

  2. Le référencement de référencement.com n’a rien à voir avec le NDD, c’est simplement que le site Internet est complètement vide, sans contenu propre puisque (encore) non travaillé.

    Sinon j’ai bien aimé la dernière partie de l’article et les plusieurs problèmes. Il me semble néanmoins pertinent d’acheter des NDD sur les mots importants avec accents, il est possible qu’à terme les “problèmes” n’existent plus.

  3. Vous dites que c’est un des quatre pilier du web, mais à votre avis qu’elle est l’influence sur le total de l’optimisation ? Sachant que l’optimisation n’interviendrait que pour 25 %, à l’arrivée, ça risque de faire un petit pilier…

  4. Encore un article très intéressant de la part de conseilsmarketing.fr , je n’avais pas encore fait attention que cela était possible, j’apprend beaucoup de choses grâce à vous.
    C’est de moins en moins économique d’empêcher le cybersquattage, si on doit prendre les accents… Il commence a y avoir un grand nombre de combinaison dans certain cas.

  5. J’approuve les accent et l’idn. Notre génération “sms” peut être moins… Pour nos enfant voudriez vous d’un internet plus structuré ou pas? Le français est une belle langue est cette langue comporte des accents…
    Un exemple qui me concerne…

    Pour ceux qui connaisse j’ai acheter le nom Jean-prouvé.com et Prouvé.com … Pour les puriste c’est quand même plus beau comme ça?

  6. Il ne faut pas raisonner en effet sur l’algo Google seul, il faut prendre en compte les habitudes des internautes, et il faut avouer qu’ils tapent sans accent (c’est humain). Et il y a moins de confusion sans les accents.
    D’un point de vue branding, je pense que la présence d’accent pose problème, j’ai vu des domaines brandés avec des accents alors qu’il n’y en a pas…

  7. A vrai dire, je n’avais jamais remarqué qu’il existait des sites internet avec accents.

    Je m’interroge alors sur la pertinence de créer un site ayant une url avec accent et dont le nom est similaire à un site déjà existant (sans accent). En effet, il existe déjà beaucoup de confusions possibles entre des sites ayant le même nom mais se terminant par .fr ou .com. Ajouter des sites avec la même url, sur le même thème, mais dont la seule différence est d’avoir des accents est-il vraiment pertinent ?

    Je me posais une autre question : pensez-vous qu’un site avec accent qui soit vraiment très bien référencé ait des chances d’apparaître en 1ère page de google face à des concurrents “sans accents” ou pas du tout ?

  8. Interessant et plutot epineux. Comme google est d’origine en anglais, les accents ne seront pas en haut de leur liste de priorités. Par contre ce qui peut être cool c’est quant tous les mot clefs sont pris, introduire l’accent ouvre de nouvelles portes.

  9. J’ai une question trés importante a vous poser concernant les ndd et les marques. Il y a quelques jours j’ai fais l’acquisition du nom de domaine bmw-automobile.fr pour en faire un site dédié aux véhicule de la marque.
    Peuvent il m’attaquer pour l’utilisation de leur marque dans mon nom de domaine ?

  10. Un pas de plus vers l’internet pour tous

    Les IDN représentent en quelque sorte un internet plus multi-culturel. Il est évident qu’un utilisateur va préférer entrer son adresse dans sa propre langue plutôt qu’une version ‘asciisée’.
    Par ailleurs les entreprises concernées par cette contrainte pourront à présent avoir un nom de domaine qui correspond à leur vrai nom et ainsi renforcer leur image.

    Un pas de plus vers l’internet pour tous, un pas de plus vers la modernité ! avec un e avec accent !
    Soyons fier de notre alphabet latin.
    Lorsque modernité.com apparaîtra, on y sera vraiment…

  11. Encore un très bon article Fred. Par contre au niveau des accents…Je pense que cela joue un grand role dans les url… Après quelques tests, je peux voir que pour certaines requêtes comme “mur végétalisé” on obtient des résultats totalement différent si on oublie ou non un accent. Google nous a encore compliqué son algo comme d’hab.

  12. il y a à mon avis deux aspects à prendre en compte : le coté marketing et le coté technique. Ce qui me gène avec les NDD avec accents (les .eu par exemple) c’est que lorsqu’on les entrent dans la barre d’adresse ils sont immédiatement transformés avec une suite de caracteres incompréhensible qui remplace les accents.

  13. Bonjour, d’après tout ce que j’ai pu lire, les ndd accentués ne sont pas de bon choix. A charge au webmaster ensuite de faire des encres accentuées au sein même du site pour faire “comprendre” aux moteurs de recherche le lien avec le mot accentué.
    C’est ce que j’ai fait avec mon site.

  14. Un vrai dilemme, car si l’accent permet aujourd’hui de choisir des noms de domaine pris depuis des lustres sans accents, l’adresse du site dans le navigateur est là un problème évident pour le référencement !

  15. L’article est très complet et très intéressant. Bien entendu que pour le référencement l’accent peut être un problème mais dans un point de vue de se démarquer des autres sites (principalement les sites anglophones), c’est un excellent moyen !

  16. Pingback: Marty Arlia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *